Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


COP21: pourquoi tout le monde s'en fiche

Publié par #‎LeNouveauParadigme‬ sur 29 Novembre 2015, 18:30pm

Catégories : #Société

L'écologie et la COP21 ne sont pas les préoccupations premières des Français.© Eric Gaillard/Reuters L'écologie et la COP21 ne sont pas les préoccupations premières des Français.

Le coup d'envoi de la COP 21 va bientôt être donné, mais nombreux sont ceux qui ignorent encore de quoi il s'agit. Chez les mieux informés, on remarque un certain pessimisme voire une indifférence.

Politiques et écologistes du monde entier n'ont plus que ce mot à la bouche: la COP 21, la Conférence des nations unies sur le changement climatique prend officiellement ses quartiers dans la capitale dimanche. Son but? Faire adopter par les chefs d'Etat un train de mesures pour lutter contre le réchauffement de la planète. Intention louable, mais... loin de susciter l'enthousiasme des Français, dont l'attention est en outre focalisé depuis deux semaines sur les attentats du 13 novembre. En cinq points, voici pourquoi la COP 21 indiffère ou agace.

"La COP quoi?"

A quelques heures du lancement de la conférence, le sigle COP21 ne parle encore qu'à une poignée d'initiés. Selon un sondage Odoxa pour iTélé, 52% des Français en ignorent le sens. C'est surtout vrai chez les plus jeunes qui, malgré la COY et tous les moyens publicitaires déployés par le gouvernement pour promouvoir l'événement, ne sont... pas au courant. Encore plus surprenant, 54% des sympathisants Europe Ecologie Les Verts ne savent pas ce qu'est la COP21.

L'écologie, pas une priorité ?

L'état de notre planète n'a jamais été aussi alarmant. Pourtant, les actions et mobilisations citoyennes sont encore rares. Comme le révèle une étude de l'institut BVA, seuls 13% des Français se soucient du sort de notre planète, contre 41% qui jugent la lutte contre le terrorisme prioritaire. Parce que le réchauffement climatique est un "problème abstrait, analyse Dominique Bourg, philosophe et professeur à l'université de Lausanne et vice-président de la fondation Nicolas Hulot. On ne se mobilise pas pour des représentations, mais face à un danger qui assaille nos sens. Or, c'est à de pures représentations abstraites que se réduit le climat pour les gens."

Une COP pour quels résultats?

Les Français se font peu d'illusions sur l'issue de la COP21. D'après un sondage OpinioWay pour OpenDiplomacy, ils sont 40% à penser qu'aucun engagement déterminant pour l'environnement ne sera pris à Paris. Un taux qui monte à 71% chez les 15-30 ans. Et ce pessimisme ambiant ne risque pas de s'atténuer après les récentes déclarations du secrétaire d'Etat américain John Kerry, corrigées depuis, qui prédisaient qu'il "n'y aura pas d'objectifs de réduction juridiquement contraignants" à l'issue de la conférence. Pourtant, selon 53% des Français, les politiques sont les plus à même de lutter contre le changement climatique. Cette donnée souligne la nécessité pour François Hollande et ses confrères d'obtenir la signature d'un accord solide.

Le bilan mitigé des éditions précédentes

On peut lier ce pessimisme aux résultats des éditions précédentes. Depuis la signature en 1992 de la convention cadre sur le changement climatique, les émissions de gaz à effet de serre n'ont cessé d'augmenter. En 2009, le sommet de Copenhague (COP15) s'est soldé par un échec cuisant. Les acteurs du milieu écologique ont regretté le manque de rigueur des accords signés, exempts d'engagements chiffrés sur la limitation des émissions de gaz. Les négociations se sont déroulées dans la confusion totale et les gros pollueurs que sont la Chine et les États-Unis ont monopolisé le débat, laissant les pays en voie de développement en retrait. Pour l'opinion, ces bilans remettent en doute l'utilité d'un énième rassemblement, aussi important soit-il.

Les questions de sécurité

En raison de attentats du 13 novembre, c'est dans un climat tendu que se déroulera la COP21. Les Français redoutent une nouvelle attaque, au moment où pas moins de 147 chefs de gouvernement sont attendus au Bourget. Etat d'urgence oblige, d'importants dispositifs de sécurité (120 000 policiers, gendarmes et militaires mobilisés, les contrôles aux frontières renforcés...) ont été déployés pour assurer la bonne marche de la conférence. La COP21 est bien maintenue, mais elle est moins que jamais au centre des préoccupations. La lutte contre le terrorisme a facilement éclipsé celle contre le réchauffement climatique.

Commenter cet article

Alicenature 29/11/2015 20:11

A force de se faire piétiner, le peuple ne croit plus en rien, il ne croit plus en ceux qui les dirigent et ils ont raison !!! Maintenant qu'il a pris conscience de cette tragédie, il faut qu'il se bouge, chacun avec ses propres moyens et sa propre volonté.

Cette COP 21 pour moi c'est juste une mascarade !!
Il existe depuis un bon moment des technologies proposant de l'énergie propre et infinie mais comme elle serait simple à obtenir et sans séquelles cela n'intéresse pas nos dirigeants qui veulent sans mettre plein les fouilles et surtout continuer à nous contrôler.
Pas besoin de preuve, tout est là sous nos yeux, il suffit juste d'enlever le voile qui les couvre.

claude 29/11/2015 19:23

La moitié des Français ne savent ce qu'est la Cop et la seconde moitié croit aux salades serinées en boucle à la télé. Les autres sont confrontés au problème de la Cassandre de la mythologie. Ainsi font font font les petites marionnettes...

Gaia n'a que faire des humains désinformés, trompés ou indécis. Des forces Lumineuses oeuvrent avec les hommes de bonne volonté pour une Terre pour Tous et respectée, indifférentes aux pantomimes de la politique corrompue. Un grand changement est en cours, que rien n'arre^tera.., tralala!

Nous sommes sociaux !

Articles récents