Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des militants écologistes assignés à résidence le temps de la COP21

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Novembre 2015, 12:20pm

Catégories : #Société

Vingt-quatre militants ont été assignés à résidence dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris. L'objectif : les empêcher d'aller manifester à Paris lors de la COP21.

figarofr: La France a connu ces dernières années plusieurs mobilisations écologistes contre des projets d'aménagement. (Photo d'illustration)© JEAN-SEBASTIEN EVRARD/AFP La France a connu ces dernières années plusieurs mobilisations écologistes contre des projets d'aménagement. (Photo d'illustration)

Les autorités veulent les empêcher d'aller manifester à Paris lors de la COP21, la conférence internationale sur le climat qui s'ouvre lundi au Bourget. Vingt-quatre militants ont été assignés à résidence dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats du 13 novembre. Dans trois de ces arrêtés, consultés par l'AFP, les personnes visées, âgées de 27 à 30 ans et soupçonnées d'appartenir à «la mouvance contestataire radicale», ont interdiction de quitter leur ville de l'ouest de la France, à moins d'obtenir une autorisation préfectorale. Elles doivent pointer trois fois par jour au commissariat et ont l'obligation de rester à leur domicile de 20 heures à 6 heures, jusqu'au 12 décembre, lendemain de la clôture de la conférence climat.

L'état d'urgence prononcé dès le 14 novembre autorise les perquisitions sans l'aval d'un juge et l'assignation à résidence de personnes jugées dangereuses pour l'ordre public. Le motif invoqué par le ministre de l'Intérieur est ici le même: celui «de la gravité de la menace» que la personne, soupçonnées d'appartenir à «la mouvance contestataire radicale», «représente pour l'ordre et la sécurité publics». Dans les arrêtés, le ministère reproche aux trois assignés dont l'AFP a eu connaissance d'avoir déjà commis de «graves troubles à l'ordre ou la sécurité publics» en participant à des manifestations violentes et souligne qu'ils ont déjà été interpellés, à une reprise, en possession de cocktail molotov. Leur avocate Marie Dosé dénonce «une atteinte au droit de manifester» et «un détournement de l'état d'urgence». Elle va former des recours au tribunal administratif.

Selon les arrêtés, «la forte mobilisation des forces de sécurité pour lutter contre la menace terroriste ne saurait être détournée pour répondre aux risques d'ordre public liés à de telles manifestations revendicatives». Un argument «pervers» pour l'avocate: «Il faudrait prévenir le fait que des gens viennent manifester parce qu'il n'y aurait pas assez de policiers?» Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a rappelé à l'AFP que la COP21 verra plus d'une centaine de chefs d'État venir à Paris et que toutes les manifestations en marge de cet événement ont été interdites. «Ces différentes mesures d'assignations à résidence (24 au total, NDLR) reposent sur des dossiers solidement étayés, et sont évidemment susceptibles de recours devant la justice. L'état d'urgence n'est pas la négation de l'État de droit.»

La secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, estime qu'il n'est «pas acceptable que des militants de l'écologie soient pris pour cible». «L'interdiction systématique de tous les rassemblements en lien avec la COP21 prive les voix critiques d'un moyen d'expression essentiel», s'insurge le directeur d'Amnesty International France, Stephan Oberreit. Jeudi, la Ligue des droits de l'Homme avait déjà dénoncé une assignation à résidence visant Joël Domenjoud, membre de l'équipe juridique de la Coalition climat, qui regroupe des organisations de la société civile. Une perquisition a également visé vendredi matin un squat en banlieue parisienne, soupçonné d'héberger des militants opposés à la COP21.

(Avec AFP)

Commenter cet article

Cécilou 29/11/2015 09:15

C'est le RSA activité qui va être supprimé en janvier, en effet oui!!!

nours77 28/11/2015 14:31

Ha... le premier des objectifs de l état d urgence...
Mais pour trois mois, ils ont du prévoir autre chose, et les bruits qui courts ne sont pas rassurant, pour le reste des modification a apporté a l état français, au niveau santé (loi touraine), travail les patrons terrorisé par l affaire air france et la réaction de soutient a la population,va les pousser a utilisé l état d urgence contre la population...), éducation (avez vous fait le tour des manuel scolaire... édifiant.), droit sociaux en règle générale (2016 disparition de beaucoup d aide comme le rsa et aide aux personnes âgées... l après cop21 va être épique a mon humble avis...

Nous sommes sociaux !

Articles récents