Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les Etats-Unis revoient leurs plans face à une tempête solaire extrême

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 2 Novembre 2015, 18:47pm

Catégories : #Soleil

tempête solaire extrême

Le soleil pourrait déclencher une vague de plasma magnétiquement chargée qui endommagerait gravement ou détruirait des systèmes électriques importants, des satellites et autres moyens de télécommunications. Reste à savoir quand…

La météo ne se limite pas aux nuages, aux vents, aux différences de températures et aux précipitations que l’on a l’habitude d’expérimenter sur Terre. La surface en fusion du soleil génère son propre temps, ou météo spatiale, envoyant d’immenses vagues bouillantes de plasma vers l’atmosphère terrestre.

Une des principales préoccupations concernant cette météo spatiale est celle-ci : dans un futur potentiellement proche, le soleil pourrait déclencher une vague de plasma magnétiquement chargée qui endommagerait gravement ou détruirait des systèmes électriques importants, des satellites et autres moyens de télécommunications.

La Maison Blanche, réalisant qu’une tempête solaire d’une extrême violence pourrait mettre en danger la vitalité et la sécurité de la nation, a publié un plan pour se préparer à contrer une éventuelle menace de la météo spatiale et coordonner des réponses.

« Cette stratégie a été motivée par le fait que nous avons besoin d’un réseau électrique national cohérent pour renforcer la résistance et déterminer ce que nous devons savoir pour agir », a ainsi expliqué Bill Murtagh, directeur adjoint de la météo spatiale au Bureau de la science et de la technologie Politique de la Maison Blanche : « C’est un danger réel et actuel, une vraie menace. »

L’élaboration du plan a été l’oeuvre de sept cabinets ministériels et treize agences qui sont tous conscients des risques causés par la météo spatiale. Si la plupart des tempêtes solaires sont bénignes et se produisent régulièrement, les événements extrêmes que les scientifiques craignent sont heureusement rares. L’infrastructure actuelle n’a pas été testée pour ce type de tempête, mais les scientifiques savent qu’elles sont possibles. Ils se sont en effet basés sur les activités récentes du soleil et les enregistrements passés.

Et la Maison Blanche a bien raison de vouloir se préparer au pire car si l’on en croit le physicien Pete Riley, qui a consacré un article à la probabilité des événements météorologiques spatiaux extrêmes, la probabilité serait de 12% pour qu’une tempête solaire de type Carrington se produise dans les dix prochaines années…

Une idée-phare du plan de la Maison Blanche consiste à établir des références pour les événements météorologiques spatiaux. Dans un rapport de 2011, l’OCDE, elle, avait établi un scénario qui évaluait le coût d’une coupure d’électricité liée à une tempête solaire à 6 milliards de dollars pour les seuls États-Unis. Une étude de l’académie nationale des sciences des USA, citée par la NASA, parle elle d’un impact économique d’une telle super-tempête à 2.000 milliards, soit vingt fois le coût généré par l’ouragan Katrina qui a dévasté la Nouvelle-Orléans en 2005.

Lire plus ici http://www.atlantico.fr/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents