Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Pommes de terre cancérigène : mise en garde sur la cuisson!

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 17 Novembre 2015, 15:19pm

Catégories : #Santé

Attention à la manière dont vous réchauffez ou cuisinez vos pommes de terre ou votre pain. Si leur aspect croustillant s'avère délicieux, c'est aussi ce qui favorise l'apparition d'un produit chimique cancérigène appelé acrylamide.

 

Une nouvelle étude met en garde contre notre manière de cuire nos aliments. Si les huiles végétales de cuisson sont déjà pointées du doigt pour leur risque cancérigène, il ne faut pas oublier qu'il faut tout bonnement éviter de faire trop cuire certains aliments. Selon une étude anglaise, l'acrylamide la même substance nocive que font apparaître ces huiles lorsqu'elles brûlent se formerait sur les aliments riches en amidon et cuits à haute température comme le pain grillé et les pommes de terre (chips, roties, frites).

 

Des membres de la Food Standards Agency, une agence de santé publique anglaise, ont prélevé des échantillons de denrées alimentaires de 50 ménages et ont passé au crible les quantités d'acrylamide présentes. La recherche a montré que plus ces aliments étaient cuits longtemps pour obtenir un effet "croustillant", plus le niveau d'acrylamide qu'ils contenaient était élevé. Un phénomène visible à l'oeil nu, avec ce "brunissement" bien connu.

Bien surveiller la couleur des aliments

À titre d'exemple, un toast qui reste "pâle" contient 9 microgrammes d'acrylamide par kilogramme quand un même toast cuit et de couleur beaucoup plus sombre en contenait 167 microgrammes. "Nous ne conseillons pas aux gens d'arrêter de manger des aliments particuliers, mais quand ils les cuisinent chez eux de les cuire jusqu'à une couleur dorée", explique le directeur de l'étude Guy Poppy.

 
Pour minimiser les risques, les chercheurs conseillent de ne pas secouer les pommes de terre pendant la cuisson et de les stocker dans les armoires plutôt qu'un réfrigérateur car de basses températures peuvent augmenter la quantité de sucre et conduire à plus de toxines produites lors de la cuisson. Si l’acrylamide dans les aliments est une "préoccupation de santé publique" pour l'Autorité européenne de sécurité des aliments, il n'existe pour l'instant aucune recommandation officielle.

Alexandra Bresson, journaliste santé

Commenter cet article

cervesia 20/11/2015 15:38

ça commence à bien faire avec le terrorisme alimentaire !!! tout ça pour quoi au final ? nous faire bouffer des pilules 'correctement dosées en nutriments' et fin des restaurants ???
je refuse d'en entendre plus ! je mange et mangerai les légumes de mon jardin ils seront toujours moins toxiques que les aliments produits par la chaine agro-alimentaire....

Nous sommes sociaux !

Articles récents