Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Pyrénées-Orientales : 10 individus "fichés" arrêtés chaque jour à la frontière

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 26 Novembre 2015, 12:36pm

Catégories : #Société

PHOTO/MICHEL CLEMENTZ

De nombreux fuyards entrant en France ont été pris dans les mailles du filet, encore resserrées par les forces de l'ordre.

La sécurité dans les P.-O. a franchi un cap, notamment au niveau de la frontière. Depuis mardi minuit, et ce jusqu'à lundi, jour de l'ouverture officielle de la conférence sur le climat COP21 à Paris, les forces de l'ordre ont enclenché la période rouge. Plus précisément, les services de la PAF 66 (police aux frontières), renforcés par 70 homologues de l'Aude, de l'Hérault et du Gard mais aussi par les agents du Cuerpo nacional de policia (unité équivalente des compagnies de CRS françaises engagées à l'origine dans la lutte contre l'ETA et les actes terroristes) doivent désormais procéder 24 h/24 h à des contrôles systématiques de tous les occupants de véhicules arrivant au Perthus dans les deux sens. Un dispositif qui sera reconduit du 8 au 12 décembre et qui mobilise entre 80 et 100 fonctionnaires par jour. Lesquels ont été directement remerciés par la préfète des P.-O. mardi soir, soulignant "une solidarité internationale remarquable et un travail exemplaire qui nécessite une attention de tous les instants".

  • Une liste de 400 "contestataires"

À deux pas de là, le centre de coopération police-douane (CCPD) affiche également "une mobilisation sans pareil". Au lendemain des attentats, l'unité qui regroupe des agents de l'ensemble des services français et espagnols (CNP, Mossos d'Equadra, Guardia civil, vigilencia aduana...) a modifié ses plannings pour maintenir une permanence de jour comme de nuit.

Leur mission : collecter et diffuser en direct aux patrouilles sur le terrain l'ensemble des renseignements recueillis de part et d'autre de la frontière ou communiqués via le fichier européen. Pour exemple, une nouvelle liste de 400 noms de "contestataires" susceptibles de passer la frontière dans les P.-O. a ainsi été envoyée au CCPD mardi dans le cadre de la COP21.

De plus, des patrouilles mixtes menées par la PAF avec les services de gendarmerie et les douanes sont prévues pour assurer des contrôles dynamiques et aléatoires sur les passages secondaires mais également dans les trains de Figueres jusqu'à Narbonne. Autant de mesures qui ont permis depuis le 13 novembre d'intercepter de nombreuses personnes recherchées pour purger des condamnations, suite à des évasions ou sous le coup de mandats d'arrêt internationaux.

En outre, la présence annoncée des forces de l'ordre n'a pas refroidi tous les trafiquants. Des saisies, de moindre importance toutefois qu'à l'accoutumée, sont encore régulièrement effectuées. "Ils continuent leur business comme si de rien n'était", lâche un agent. Mardi, 50 kg de cannabis ont encore été découverts dans le camion d'une société déjà impliquée dans des faits similaires.

http://www.lindependant.fr/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents