Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Sécurité : le retour envisagé de la garde nationale

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Novembre 2015, 10:53am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Face aux menaces de nouvelles attaques terroristes, toutes les forces sont mobilisées pour assurer la sécurité de la population. Hier, le Président François Hollande a évoqué dans son discours au Congrès, la création d'une garde nationale, une réserve de civils formés qui a déjà existé en France.

 

En France, la garde nationale fut créée en 1789 durant la révolution et supprimée en 1871 au lendemain de la Commune de Paris. Elle se compose de citoyens qui se portent volontaires pour être appelés à exercer des missions de surveillance, de patrouilles, en cas de menace avérée. Certains pays possèdent encore une garde nationale, parfois même assez importante. Aux Etats-Unis par exemple, elle compte environ 360.000 personnes dont 800.000 réservistes. Elle s’engage même dans des conflits armés extérieurs au territoire, comme en Irak ou en Afghanistan.

Les réservistes déjà disponibles

Aujourd’hui en France, il y a déjà les réservistes, disponibles pour intégrer les forces armées en cas de circonstances exceptionnelles. Ils sont environ 28.000 hors gendarmerie (54.860 au total avec les effectifs de gendarmeries qui comprennent à peu près 27.000 réservistes selon le recensement du 31 décembre 2014).

33 % d'entre eux servent moins de cinq jours par an et environ 20% servent plus de trente jours dans l’année. Déjà en mars dernier, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, voulait ’’ accroître la disponibilité et la réactivité des réservistes’’ en augmentant leurs jours d’activité (de 25 à 30 jours par homme et par an) et leur nombre en passant de 28.000 à 40.000 réservistes opérationnels.

Le projet de création de la garde nationale en France

Lundi 16 novembre, le président de la République, François Hollande, a déclaré au Congrès de Versailles qu’il souhaitait constituer une "garde nationale" formée de "réservistes" afin de venir en aide à l'armée régulière en cas de crise comme aujourd'hui. Selon lui, "les réservistes sont un élément fort du lien entre l'armée et la Nation, ils constituent les éléments qui peuvent demain former une garde nationale encadrée et disponible".

Mais tout cela a un coût. Aujourd'hui, un soldat réserviste de l'armée de terre touche en moyenne 54 euros par jour travaillé. S’ajoute à cela le coût moyen d'un soldat régulier qui est d'environ 33.000 euros brut par an.

François Hollande : le virage sécuritaire

La création de la garde nationale n'est qu'une mesure parmi d'autres dans le discours tenu par le chef de l'Etat devant le Congrès, lundi 16 novembre. Dans un  virage sécuritaire inédit pour un président de gauche, François Hollande a également souhaité étendre les possibilités d'avoir recours à la déchéance de nationalité. Ce que prône Nicolas Sarkozy depuis 2010.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents