Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un scientifique découvre des preuves de la présence d’autres Univers

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 10 Novembre 2015, 17:45pm

Catégories : #Espace

Une nouvelle étude présentée par l’Astrophysical Journal affirme avoir trouvé des preuves d’interactions entre notre univers et d’autres univers en regardant le fond diffus cosmologique (CMB). Le scientifique a découvert une anomalie associée à certaines régions de la CMB (carte ci-dessus et ci-dessous), et il estime qu’il existe des preuves d’univers parallèles.

univers

Dr Ranga Chary, l’auteur de l’étude, a écrit que ses observations pourraient « être dues à la collision de notre univers avec un univers alternatif dont le ratio baryon Photon est un facteur d’environ 65 plus grand que le notre. » Une pré-impression de l’étude, qui doit encore être examinée par des pairs, est disponible sur ArXiv.

Le CMB est la première lumière qui brillait dans l’univers. Il a été émis 370.000 ans après le Big Bang lorsque l’univers était assez froid pour que l’hydrogène puisse se former et les photons originaux soient libres de se déplacer sans être absorbés par la matière primordiale.

Bien qu’il soit très uniforme, il y a de petites différences mais détectables dans le CMB qui correspondent à des régions de densités légèrement différentes : les zones légèrement plus denses sont les graines où les galaxies et les étoiles se sont éventuellement formées.

 

Le CMB n’est pas la seule émission de micro-ondes dans le ciel. La poussière chaude et les champs magnétiques sont responsables de la production de micro-ondes. Lorsque le CMB a été cartographié, toutes ces émissions ont été soigneusement modélisées et éliminées ; ce fut pour nous assurer que le signal observé était exclusivement composé de photons du CMB.

Avec l’utilisation de ces cartes, le Dr Chary de Caltech a détecté une émission anormale associée avec cinq points froids de le CMB (les zones bleues dans la carte ci-dessus), les zones qui étaient légèrement plus denses après le Big Bang. Le chercheur affirme que ces émissions sont conformes à une collision avec un autre univers.

Bien sûr, cela est juste une explication possible et une théorie assez invérifiable pour le moment. Ce n’est également pas la première fois que les chercheurs font des annonces exceptionnelles sur le CMB. Roger Penrose affirme avoir détecté des anomalies concentriques, qui étaient compatibles avec son idée de cycles théoriques à travers des cycles infinis.

Le plus grand défi est maintenant de tester cette hypothèse et trouver les indications sur les interactions possibles avec d’autres univers.

Traduction et adaptation de la Terre du futur

source : http://www.iflscience.com/

Commenter cet article

cats 12/11/2015 00:46

Bonjour

Une chose est certain, cette découverte du fond diffus cosmologique prouve bien que l'univers est anisotrope.

Et si l'ont considères théoriquement que le Big Bang est un l'expression d'un décrochage angulaire quantique, c'est a dire un état non-local qui devient local, il est aussi possible que cette anomalie soi le touché d'un autre univers.

Mais tout cela n'est que pure théorie.

.

Nous sommes sociaux !

Articles récents