Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Banques: En cas de faillite, elles pourront ponctionner les comptes de leurs clients

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 22 Décembre 2015, 23:02pm

Catégories : #Economie-politique

Illustration: un distributeur de billets en France.
Illustration: un distributeur de billets en France. - SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

 

C’est une directive européenne, transposée en France cet été et devant entrer en vigueur le 1er janvier 2016, qui le dit : les comptes en banque dont le crédit est supérieur à 100.000 euros pourront être ponctionnés pour contribuer au sauvetage de la banque qui les héberge.

C’est le principe financier du renflouement interne qui, comme le rappelle Le Figaro, s’oppose au renflouement externe effectué, lui, par l’Etat.

Une mesure « passée en toute discrétion »

 

Une mesure « passée en toute discrétion », souligne le quotidien. Principal objectif de cette directive relative au redressement des banques et à la résolution de leurs défaillances (BRRD) : éviter au contribuable d’avoir à financer la restructuration des banques au bord de la faillite.

En 2013, la Bank of Cyprus, principal établissement bancaire de Chypre, avait ainsi pratiqué une ponction de 47,5 % sur les dépôts de ses clients supérieurs à 100.000 euros.

Piocher chez les clients ne serait qu’un troisième recours

 

On imagine déjà les plus riches des petits malins ouvrir des comptes dans différentes banques et ne jamais y déposer plus de 99.999 euros. Mais pas la peine de céder à la panique.

En cas de problème financier, les banques chercheraient d’abord à se renflouer auprès de leurs actionnaires, puis de leurs créanciers. Aller piocher dans les comptes de leurs clients les plus fortunés ne serait donc qu’un troisième recours, utilisable après épuisement des deux premiers.

http://www.20minutes.fr/

Commenter cet article

francky 23/12/2015 22:42

Claude
Votre façon de voir les choses est noble et je suis en partie d'accord avec vous. Vous dites « Il me semble qu'accuser les électeurs abusés soit tendancieux , même si en fin de compte, depuis le temps que ce jeu idiot dure, il faut vraiment mettre la tête dans le sable pour ne pas comprendre la magouille. » Je pense que, un des facteurs qui joue en faveur de ces 2 parties qui se partagent le pouvoir depuis quelques décennies, est le manque d'intérêt pour la politique et le vrai contenu des programmes. Que pense les gens des parties dominant: La gauche c'est pour les cassos, la droite pour les patrons et le FN pour les racistes. Des idées qui sont obsolètes depuis longtemps mais qui sont ancrées dans les esprits. Abusée me paraît fort comme qualificatif, internet est un outil magnifique pour s’informer et se désinformer mais il est tellement plus facile de regarder les infos à la télé et de se laisser berner par les médias subventionné par l’état.

francky 23/12/2015 17:34

Vous avez voté alors subissez et ne vous plaigniez pas. C'est vous les électeurs de ce gouvernement qui êtes responsable.

Claude 23/12/2015 18:23

Ben..., c'est pas si simple. Des électeurs de bonne foi délèguent leurs voix à des élus sur la base d'un programme et de leurs assertions et promesses. Les élus, de mauvaise foi, vendus à des intére^ts inavoués autant qu'occultes abusent de la confiance donnée.

Il me semble qu'accuser les électeurs abusés soit tendancieux , me^me si en fin de compte, depuis le temps que ce jeu idiot dure, il faut vraiment mettre la te^te dans le sable pour ne pas comprendre la magouille.

Il y a bien les abstentionnistes, 50% des électeurs souvent, voire plus, mais leur position n'aura de poids que lorsque à travers un référendum ils exigeront et obtiendront qu'une proportion égale au pourcentage des abstentions des chaises des élus demeurent vides, pour signifier le manque de confiance en les élus et les institutions de la nation. Mais cela impliquerait de s'impliquer, justement...Ce n'est pas demain la veille en somme..!

Sinon, pour qui voter? Nous pourrions essayer l' UPR, l'union populaire républicaine:
https://youtu.be/UVJ3LkHT9Jk, mais il pourrait bien s'agir de l'énième petit truc politicard qui consiste à créer les partis d'opposition pour avoir le contro^le de la contestation...

Bien que cela semble sans issue, la création, par le bas, en autogestion, au niveau local, en tendant à la fédéralisation par la suite, d'alternatives au modèle existant est ce que les pouvoirs en place craignent le plus.
Certes, il est plus commode et simple de ra^ler au bar du quartier, de trai^ter les autres de cons et d'aller s'avachir ensuite devant la télé en critiquant en vain le système pourri...

Edmund Burke ne disait-il pas: " La seule chose qui permet au mal de triompher est l'inaction des hommes de bien" ? Bien à vous!

Claude 23/12/2015 07:58

"Piocher chez les clients ne serait qu’un troisième recours" ... C'est un gag, Ponctionner les clients est la raison d'e^tre des banquiers! Et il s'agit bien d'une ponction lombaire qui vampirise la moelle épinière de nos sociétés humaines.

Ne vous e^tes-vous jamais demandé pourquoi aucune constitution des nations dites démocratiques et modernes ne traite la question de l'émission de la monnaie?

C'est simple, lors de leur formulation les banquiers internationaux avaient déjà assez de pouvoir pour empe^cher que la question n'y soit abordée.

Or, ne pas inclure cet aspect de la gestion des nations dans les constitutions rend absolument illusoire la souveraineté des peuples.

L'histoire de l'accaparement du contro^le de l'émission de la monnaie est le fondement de l'usurpation du pouvoir politique à travers la corruption des élus.

Cette question est peu abordée, à ma connaissance, récemment, sur le Nouveau Paradigme. Pourtant il est capital de la connai^tre à fonds et savoir l'interpre^ter si nous voulons reconquérir la souveraineté des peuples sur nos nations et de nos nations dans le monde.

Mais, l'heure de la tre^ve des confisiers a sonné. Bonnes Fe^tes à tous, Bien à Vous!

Nous sommes sociaux !

Articles récents