Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Erdf installe des compteurs intelligents dans toute la France: un risque «sérieux» pour la santé de la population?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Décembre 2015, 10:37am

Catégories : #Santé

AFP/AFP/Archives - Photo prise le 18 mars 2009 à Tours, du nouveau compteur électronique "communicant", baptisé Linky

AFP/AFP/Archives - Photo prise le 18 mars 2009 à Tours, du nouveau compteur électronique "communicant", baptisé Linky

Jusqu'à 40.000 compteurs électriques communicants posés chaque jour: le gestionnaire du réseau de proximité ERDF commence mardi à déployer dans tous les foyers français 35 millions de boîtiers téléopérables Linky, un vaste chantier controversé qui durera six ans.

Finis les passages du technicien chargé de relever les compteurs: la consommation sera mesurée en temps réel et transmise une fois par jour jusqu'au fournisseur d'électricité, permettant une facturation plus précise que celle basée sur des estimations. Et tout cela sans surcoût pour le consommateur.

D'ici à la fin 2021, le territoire français se coloriera progressivement de vert anis, couleur du compteur de nouvelle génération qui peut recevoir des ordres à distance, par exemple pour une mise en service ou un changement de puissance.

Après une expérimentation à grande échelle à Lyon et en Indre-et-Loire, une première vague de trois millions d'appareils sera installée d'ici à fin 2016, avant le lancement de son cousin pour le gaz, Gazpar, par GRDF.

"On ira jusqu'à la pose de huit millions de compteurs par an, soit 40.000 compteurs par jour", souligne auprès de l'AFP, Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez ERDF, une filiale d'EDF.

Pas moyen d'y échapper, le remplacement des anciens boîtiers est obligatoire, rappelle le gestionnaire, qui pose avec Linky la première brique des futurs réseaux électriques intelligents ("smart grids"), capables d'intégrer la production intermittente issue des énergies renouvelables.

Martine PAUWELS | AFP

 

LE RISQUE POUR LA SANTE

Selon un chercheur de réputation mondiale, les compteurs-émetteurs de radiofréquences proposés pourraient constituer un risque sérieux à la santé

 

 le Dr David Carpenter, une sommité internationale en matière d’impacts de champs électromagnétiques, affirme que « l’état de la recherche scientifique établit de façon suffisante qu’il est fort probable que les compteurs-émetteurs de radiofréquences (RF) proposés dans le programme d’Hydro-Québec puissent constituer un risque sérieux et engendrer des dommages irréversibles pour la santé, notamment des séquelles biologiques autres que celles résultant d’un effet thermique ».

 

Le Dr Carpenter, a fait ses études médicales à l’Université de Harvard. Il dirige aujourd’hui l’Institut de santé environnementale de l’Université d’Albany, dans l’État de New York en même temps qu’il enseigne à l’École de santé publique du même État. Auteur de deux livres sur les champs électromagnétiques et d’environ 350 articles scientifiques, il est aussi coauteur du rapport Bioinitiative, qui synthétise les effets biologiques des RF, démontrés par 2000 études scientifiques. Ce rapport a notamment servi de base au Conseil de l’Europe et à ses conseillers scientifiques pour qu’il recommande aux 25 d’appliquer le principe de précaution en matière d’électromagnétisme et de radiofréquences.

 

Selon le mémoire de ce spécialiste, « il a été établi hors de tout doute raisonnable qu’il y a des effets nocifs pour la santé humaine à des niveaux d’exposition aux RF bien inférieurs aux niveaux où on constate des effets thermiques ». Présentement, les recommandations des autorités étasuniennes et canadiennes suggèrent de ne pas dépasser 6 millions de microwatts par mètre carré (uW/m3). S’appuyant sur la méta-étude Bioinitiative, le Dr Carpenter estime qu’il n’est pas sécuritaire pour les humains d’être exposés à des compteurs qui émettent à l’extérieur plus de 1000 uW/m3 et plus 100 uW/m3 à l’intérieur des maisons.

 

La mauvaise prémisse des normes canadiennes et étasuniennes, dit-il, suppose qu’il n’y a pas d’impacts pour la santé sauf si on mesure des effets thermiques, comme ceux produits par les micro-ondes ou les téléphones cellulaires. Mais des centaines d’études portant sur les cellules, dit le Dr Carpenter, démontrent l’existence d’impacts tout aussi réels sur le métabolisme cellulaire à des taux bien inférieurs aux normes en vigueur.

 

De plus, dit-il, les études démontrent que de très faibles expositions peuvent aussi altérer l’intégrité de l’ADN, engendrer des aberrations chromosomiques, provoquer la mort de cellules, de neurones cervicaux et augmenter la production de radicaux libres, etc.

 

Quant aux études portant sur les humains, elles ont démontré à des taux bien inférieurs aux normes nord-américaines des changements dans les fonctions cérébrales, incluant des pertes de mémoire, des retards dans l’apprentissage, des baisses de performance chez les enfants, des maux de tête, des impacts sur les fonctions neurogénératives, des déséquilibres des fonctions immunitaires, des baisses de la mélatonine et des troubles de sommeil, des déséquilibres hormonaux, des problèmes cardiaques et des problèmes de tension artérielle, des inflammations et des effets sur la gestation, y compris des fausses couches, des cancers chez les enfants et les adultes, comme la leucémie, les tumeurs cérébrales, etc.

 

Le mémoire du Dr Carpenter démolit les affirmations du Dr Michel Plante, le médecin consultant d’Hydro-Québec qui a soutenu notamment que les compteurs choisis par la société d’État sont sans danger, même pour ceux qui disent souffrir d’électrosensibilité, une maladie qui n’existe pas à son avis.

 

Ledevoir

 

Le Nouveau Paradigme

#LeNouveauParadigme 

Commenter cet article

cats 02/12/2015 00:38

Bonjour

Il a été prouver que les émission basses fréquences avec le couplage de certaine longueur d'onde infrasons pouvais briser des brin d'ADN.

Même l'OMS mais en garde contre l'utilisation excessive des ondes cellulaire.

Par contre il ne faut pas virer fou avec cela, car nous somme entourer de rayonnements de toute sorte.

.

nours77 01/12/2015 23:51

La propagande est un ensemble d'actions psychologiques exercées sur les pensées et les actes d'une population, afin de l'influencer, l'endoctriner ou l'embrigader. Elle se distingue de la publicité par son objet, car elle n'est pas censée faire la promotion de produits de type commercial.
Non ?

nours77 01/12/2015 16:34

"l’état de la recherche scientifique établit de façon suffisante qu’il est fort probable que les compteurs-émetteurs de radiofréquences (RF) proposés dans le programme d’Hydro-Québec puissent constituer un risque sérieux"

Donc si j ai bien comprit cette américain, au service du gouvernement des usa, dit que la recherche établie de façon suffisante (donc il y a eu peu de recherche) que peut être il émet des onde radio et que cela pourrait être dangereux...

Coluche disait, quand on a rien a dire a ce point, mieux se taire...

"Les compteurs sont dangereux pour la santé, qu'il s'agisse des ondes générées vers les concentrateurs ou du courant CPL injecté par Linky dans le circuit électrique et qui rayonne dans tout le logement»

vous contiez parler ce ceci bien sur, ainsi que les autres risques de ce conteur, par exemple, il est piratable, il vous espionne, la facture edf va beaucoup augmenter.... non, rien ?

je note que 2012 un nouveau paradigme est très propagandiste en ce moment...

Le Nouveau Paradigme 01/12/2015 19:33

N'importe quoi! Lisez les articles avant d'en tirer des conclusions. Savez vous ce qu'est la propagande au moins?

Nous sommes sociaux !

Articles récents