Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Eruption du volcan l'Etna en italie (videos)

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Décembre 2015, 21:18pm

Catégories : #Changements terrestres

Volcan Etna: paroxysme cette nuit

 
C'est quelque chose qui devait être envisagé hier soir après l'accentuation de l'activité dans la Voragine et la hausse du trémor: un paroxysme a donc bien eu lieu cette nuit. Et cette fois, les Cône Sud-Est ("ancien" et "nouveau") ne sont absolument pas mis en cause car tout s'est passé au niveau de la Voragine.

Je reprend donc à la suite du post précédent.
 
L'activité strombolienne n'a cessé de s'intensifier au cours de la nuit, en même temps que le trémor était en hausse (logique: le trémor est, en partie, produit par l'activité elle-même). Elle semble toutefois être restée un long moment en phase vraiment strombolienne, c'est-à-dire avec des explosions séparées les unes des autres. Toutefois, vu la localisation de l'évent (caché au fond de la Voragine) il est difficile de savoir précisément ce qu'il s'est produit. Une question que je me pose est: y a-t-il eu une coulée de lave au fond de la Voragine? C'est envisageable mais il faudra attendre que des observations soient faites depuis la lèvre dudit cratère pour éventuellement transformer ce qui n'est qu'une possibilité en réalité. Cette activité strombolienne devenant de plus en plus intense on a vu des bombes retomber à l'extérieur du cratère, venant frapper jusqu'au flanc du Cône Nord-Est, à environ 300m de l'évent.
 

Mais c'est aux alentours de 3h20 (heure locale) que la phase paroxysmale à proprement parler à débuté, c'est-à-dire que l'activité de type fontaine s'est mise en place. Et, comme à chaque fois, on remarque bien une sorte d'effet de seuil qui fait qu'en quelques instants, les jets de gaz (explosions) qui projetaient leurs lambeaux de lave à quelques centaines de mètres de hauteur, deviennent d'une puissance telle que des fragments se retrouvent projetés jusqu'à plus de 1500m, et même plus,au-dessus du cratère. Une transition si rapide qu'elle ne cesse de m'émerveiller, tout simplement. 
 
Formation dela fontaine de lave aux alentours de 03h20 (heure locale). Images: Nicola Zappala
 
Le pic du paroxysme semble avoir été atteint vers 003h45 (heure locale): a ce moment là, tout être vivant se trouvant dans un rayon de 500 à 1000 m autour de la fontaine ne pouvait pas en sortir vivant. Toute la zone a été puissamment caillassée par les chutes incessantes de blocs et bombes de toutes tailles, jusque sur les pentes externe des Cônes Nord-Est au nord et Bocca Nuova au sud. C'est au cours de cette phase là, plutôt courte puisqu’elle n'a duré qu'une demie-heure, du paroxysme, que des bombes sont montées à plus de 3000 m de hauteur!!
 
La fontaine à sa puissance maximale: les projections sont envoyées à plus de 6000 m d'altitude (3000m de hauteur environ). Image : Nicalo Zappala
 
 
Ce paroxysme a été plutôt court et il s'est arrêté plus rapidement encore qu'il n'avait réussi à se mettre en place, comme soufflé par une bougie ou peu s'en faut. A 04h15 on peut dire que la phase de fontaine, qui avait perdu en énergie déjà pendant les quelques minutes précédentes, s'arrête et l'activité repasse à du strombolien classique, qui s'est maintenu au moins jusqu'au levé du jour.
 
 
 
 
Le panache de cendres et lappilis produit par cette activité explosive intense a été emporté vers le nord-est, passant au-dessus du détroit de Messine, après s'être élevé  jusqu'à plus de 10 000 m d'altitude. Malgré tout, vu de l’espace il semble bien petit.
 
Le panache de cendres parait bien petit vu de l'espace.... Image: EUMETSAT

Mais vu du sol....une merveille!!
 
La fontaine et son panache, vu depuis le sud-ouest je pense (secteur Adrano-Biancavilla). Image : Luca La Manna

Ce matin les habitants de la côte nord-est de la Sicile se réveillent sous un ciel voilé par les cendres de l'éruption, dont une partie est toujours en suspension d’atmosphère, tandis qu'une autre partie est retombée au sol pour salir rues et balcons.

Très beau paroxysme en tout cas. Il me semble, mais cela serait à confirmer, que ce type de paroxysme ne s'était plus produit dans la Voragine depuis celui du 04 septembre 1999.

Sources: INGV; VAAC de Toulouse; EUMETSAT; Nicola Zappala; Turri Caggegi; Luca La Manna



Read more: http://laculturevolcan.blogspot.com/2015/12/volcan-etna-paroxysme-cette-nuit.html#ixzz3tI7pBvQA

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents