Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La nourriture industrielle pour animaux: un vrai scandale !

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Décembre 2015, 09:30am

Catégories : #Santé

alimentation-animaux

Les déchets de l’industrie agro-alimentaire, source de profits

Alors que nous nous rendons au supermarché en pensant acheter de bons aliments pour nos petits amis, des repas complets et équilibrés vantés par une publicité très attractive, il n’en est rien. Très peu de gens savent ce qu’ils achètent réellement pour leur chien ou leur chat.

La composition de ces boites nous laisse volontairement dans un flou artistique indéniable : « viande et sous-produits de viande (minimum 4% de canard et minimum 4% de dinde), extraits de protéines végétales, poisson et sous-produits de poisson, céréales, minéraux, sucre, additifs… » Mais d’où proviennent ces aliments ? Que signifient réellement les termes « viande et sous produits, extraits, céréales, additifs… » ? Forevergreen à mené sa petite enquête sur un marché qui pèse chaque année environ 35 milliards d’USD au niveau mondial.

Les différentes usines produisant des croquettes et autres aliments pour animaux de compagnie ont comme objectif principal de valoriser, par des profits financiers, les différents déchets de l’ensemble de l’industrie agro-alimentaire humaine. Dans cette approche de nature purement financière, l’aspect de la est relégué au second plan et n’a, par conséquent, plus d’intérêt. Les ingrédients ne pouvant plus servir à la consommation humaine prennent ainsi le chemin de l’ de nos animaux de compagnie. Les sources d’approvisionnement sont pour ainsi dire inépuisables et d’autres vont encore être découvertes. Il n’est donc absolument pas étonnant que toutes les grandes marques soient aux mains de grandes sociétés .

Animaux malades et viande avariée

La partie carnée, généralement sous la forme de farine de viandes, dont la provenance est occultée, ainsi que les graisses animales entrant dans la composition des croquettes et des boîtes, sont achetées auprès de sociétés d’équarrissage : animaux de fermes malades ayant été traités par des médicaments divers dont des antibiotiques, euthanasiés pour des raisons diverses ou encore en putréfaction. On peut également y retrouver des aliments périmés provenant de différentes grandes surfaces. Pour ne pas perdre de temps, certaines sociétés d’équarrissage ne prennent même pas la peine d’enlever les emballages, souvent sous forme de différentes matières plastiques. Dans certains pays, des chiens et chats, euthanasiés par des vétérinaires, peuvent prendre le chemin de l’équarrissage pour être transformés en farine de viande et en graisse animale.

Becs, plumes, pattes, excréments de volailles ou sabots, peaux, urines, glandes mammaires, tumeurs, matières fécales sont des parties intégrantes des farines de viandes.

Déchets végétaux :  et allergies

Dans l’ensemble, la grande partie de la composition des croquettes et des boites est formée de céréales et déchets végétaux variés provenant des différentes usines de transformation. Les céréales contenues dans la nourriture animale industrielle sont des lots déclassés pour la consommation humaine, par exemple à cause de mauvaises conditions de stockage (humidité, moisissures). Ces céréales impropres  à la consommation peuvent provoquer des  chez l’animal comme la mycotoxicose (intoxication alimentaire par des mycoses), potentiellement mortelle. Les différents déchets végétaux sont par exemple :

Les glutens sous différentes formes, qui sont des résidus provenant de minoteries particulièrement indigestes. Ces mêmes glutens sont impliqués dans des allergies alimentaires, insuffisances rénales…

Les farines de soja transgéniques, obtenues après extraction d’huiles souvent rances comme apport intéressant en protéines.

La cellulose, un ingrédient d’après les fabricants particulièrement digeste qui n’est autre qu’un déchet encombrant et inépuisable en provenance des scieries.

Par ailleurs, la façon dont sont préparés les aliments détériore absolument toutes les vitamines des matières premières utilisées, au final rajoutées de façon synthétique. N’oublions pas non plus la dose decolorants chimiques intégrés pour leurrer les propriétaires d’animaux sur la qualité de la nourriture.

Des substances à scandale

Outre ces « aliments »révoltants que les industriels n’hésitent pas à faire entrer dans la composition des croquettes et des boites de nos animaux, de nombreux scandales démontrent l’addition d’autres substances. Parmi celles-ci, nous pouvons trouver de la mélamine (substance provenant du plastique) utilisée de façon frauduleuse afin d’augmenter le taux de protéines brut dans la nourriture pour animaux, du BHT, conservateur très controversé à cause de ses propriétés cancérigènes, ou bien encore de la mort au rat… Toutes ces substances ont provoqué la mort de milliers de chiens et de chats dans le monde.

Il parait évident que la nourriture industrielle pour animaux de compagnie n’est rien d’autre que dupoison. Impliquée dans de nombreuses maladies, elle altère la  et la longévité de nos amis. Elle est aussi souvent la cause des mauvaises odeurs du pelage, de l’haleine ou des matières fécales. Il faut donc éviter à tout prix ce type d’ au profit d’une  saine et équilibrée adaptée à l’animal.

Des alternatives naturelles

Voici quelques alternatives à la nourriture industrielle pour animaux:

Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour cuisiner vous-même de bons petits plats, vous pouvez trouver aujourd’hui des aliments préparés avec des matières premières de haute qualité, qui  ne contiennent aucun sous-produits animaux, comme ceux que propose la marque suédoise Husse. Cette marque tient comme ligne de conduite que tous les ingrédients entrant dans la composition des produits soient propres à la consommation humaine. Elle propose également des litières et des produits de phytothérapie et d’aromathérapie. Retrouvez tous les produits Husse sur www.husse.fr.

Vous pouvez également vous tourner vers une alimentation naturelle biologique, comme les produits Almonature, parfaitement équilibrés que vous pouvez trouver sur le site www.albertlechien.fr.

L’idéal reste évidemment de cuisiner vous-même la nourriture de votre animal favori. Cela évitera l’adjonction de vitamines et de nutriments essentiels synthétiques, moins assimilables par l’organisme que les naturels. Pour cela, il est préférable de privilégier comme base des légumes et des céréales biologiques, dans lesquelles vous rajouterez de la viande crue. La base même de cette alimentation est meilleure crue pour bénéficier de tous les apports nutritifs essentiels à la bonne santé de votre animal. Vous pouvez trouver de nombreuses informations et  nutritionnels sur les différents types d’aliments à intégrer sur le site www.b-a-r-f.com.

Source : Forever Green

Commenter cet article

sébastien 20/12/2015 02:56

les chats et chiens ne peuvent pas digérer les céréales !!! donc les croquettes "Husse" ne sont pas adaptées, comme 99% des croquettes du marché. Il existe quelques rares croquettes SANS CEREALES ==> Orijen, Atavik, Taste of the wild, Applaws... cherchez ! prenez le temps de le faire, les céréales chez nos carnivores provoquent de nombreuses maladies parfaitement évitables !!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents