Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Picardie : mystérieuse multiplication des cas d'hypnose en pleine rue

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 14 Décembre 2015, 13:01pm

Catégories : #Mystères

Des lycéens pratiqueraient l'hypnose sur leurs camarades. La gendarmerie a lancé une alerte sur Facebook. 

C'est le cas de trop qui a obligé la gendarmerie de la Somme à publier un message de prévention sur sa page Facebook, le 9 décembre, intitulé "alerte hypnose". Vendredi 4 décembre, une jeune fille chute subitement sur la voie publique à Corbie (Somme), profondément endormie. Les pompiers interviennent, mais ne parviennent pas à la réveiller. Ses camarades qui l'accompagnent expliquent aux secouristes qu'elle est victime d'un jeu actuellement en vogue dans leur lycée : l'hypnose. Plus réceptive que les autres, la jeune fille s'endort systématiquement dès qu'elle entend le mot "dormir" "s'endormir" ou un claquement de doigt. 

 

"C’est redoutable, les pompiers ont pu s’en rendre compte. Alors qu’elle retrouvait ses esprits, un pompier a claqué des doigts pour la tenir éveillée, ce qui a provoqué son endormissement immédiat", raconte un gendarme interrogé par le Courrier Picard, samedi 12 décembre. Transportée au centre hospitalier d’Amiens sud, la jeune fille s’est finalement réveillée et a été gardée en observation jusqu’au samedi 5 décembre. Les examens pratiqués n’ont rien révélé d’anormal."

Un lycéen du lycée Lamarck d’Albert soupçonné

Depuis la rentrée de septembre, les cas signalés se multiplient, rapporte le Courrier Picard, et notamment au sein du lycée Lamarck d’Albert (Somme). Un élève de 1ère y pratiquerait l'hypnose et aurait partagé son savoir avec deux de ses camarades. "C’est impressionnant, je ne sais pas comment il fait, mais il est capable de faire tomber les gens comme des mouches", raconte ainsi une jeune élève de 17 ans. "Quand on est une fille, ce n’est vraiment pas rassurant." Un autre, interrogé par le Courrier Picard, est lui aussi inquiet. "Au début c’était marrant, là, ça commence vraiment à devenir lourd, perso, je fais tout pour les éviter."

Interrogé par le quotidien, le proviseur de l'établissement estime que ces cas d'hypnose ne se déroulent pas au sein de son lycée, mais en dehors et qu'il ne peut donc rien y faire. Le rectorat parle quant à lui d'un "cas isolé", précisant que"néanmoins, si des élèves pratiquent l’hypnose dans le lycée, ils seront évidemment sanctionnés".

Ces signalement de personnes sous hypnose ne se limitent pas à Corbie. A Beauvais également, le jeu semble être à la mode. Ainsi, sous le porche d'un habitation voisine du lycée des Jacobins, quatre adolescents jouent eux aussi à ce jeu dangereux, sous les yeux des journalistes du Courrier Picard . Une jeune fille inconsciente est revenue à elle d'un claquement de doigts de son hypnotiseur.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents