Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Contre le gaspillage alimentaire, ils récupèrent les invendus sur les marchés

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Janvier 2016, 07:15am

Catégories : #Société

A Lille, depuis 2010, 374 tonnes de produits ont été redistribués par l'association "la Tente des glaneurs".   

A Lille, depuis 2010, 374 tonnes de produits ont été redistribués par l'association "la Tente des glaneurs".   

 

PHILIPPE HUGUEN / AFP

 

 

 

 

 

 

 

 

"Donner, c’est mieux que jeter". Tous les dimanches, à quelques mètres du marché de Joinville, dans le 19e arrondissement de Paris, ils sont une petite dizaine, vêtus d’une chasuble fluo, à collecter des fruits, des légumes ou des viennoiseries afin de les redistribuer aux plus démunis en suivant cette devise. Eux, ce sont les bénévoles de "La Tente des glaneurs", une association créée en 2010 sur un marché populaire de Lille par l’ancien cuisinier gastronomique Jean-Loup Lemaire, qui a fait de nombreux petits partout en France, à Roubaix, Caen, Grenoble ou… Paris.

Le concept est simple : pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les bénévoles de l’association récupèrent les invendus des commerces alentours et des maraîchers qui veulent jouer le jeu afin de les donner aux familles ou à des personnes en difficulté qui ont déjà l’habitude de glaner en fin de marché. Ce qui n’est pas consommable est ensuite transformé en compost revendu aux agriculteurs franciliens pour fertiliser les sols.

Les glaneurs de plus en plus nombreux

Aujourd'hui, le succès de ces "Restos du coeur" freegan se compte en milliers de cabas remplis en un peu plus d'une année pour la seule tente du marché de Joinville. A tel point que la mairie de Paris souhaite généraliser l’initiative sur l’ensemble des marchés de la capitale.

Car avec l’intensification de la crise économique, mais aussi en réaction au gaspillage alimentaire, les glaneurs sont aussi de plus en plus nombreux à la sortie des marchés et des grands distributeurs. En France, plus de 7 millions de tonnes de déchets alimentaires sont en effet jetées chaque année. Et Selon le rapport parlementaire d’avril 2015 de Guillaume Garot, député PS de Mayenne, cela représente même 90 à 140 kg de nourriture par habitant, pour un coût estimé entre 12 et 20 milliards d’euros. Les glaneurs ont encore de beaux jours devant eux. 
 

Quatre prix pour l'économie circulaire par EPE-Metronews

Pour sa 11e édition, le prix EPE-Metronews est consacré à l’économie circulaire. Il s’agit de faire une proposition pour “réduire, réutiliser, recycler et/recréer” pour diminuer l’utilisation. Et d’être original, concret et réaliste. A la clé, quatre prix de 5000, 3000, 2000 et 1000 euros. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 7 mars 2016, à la condition d’avoir moins de 30 ans. Plus d’infos ici.

FLORIAN BARDOU

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents