Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Etrange découverte à la Mecque autour du drame tuant 107 personnes le 11/09/2015!

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Janvier 2016, 15:09pm

Catégories : #Mystères

 
11 septembre 2015, un terrible drame et une énorme découverte à La Mecque… !

Tout d’abord la date nous interpelle bien entendu, car on connait tous le symbolisme, et les occurrences liées à ces deux nombres.

Ce 11 septembre donc, une grue s’écrase sur la foule en contre bas, tuant 107 personnes, et en blessant 240 autres.

Une tempête de sable serait responsable de cette catastrophe, et les autorités n'ont diffusé aucune déclaration officielle sur les causes de l'accident.… sauf que : Des photos prisent juste avant le drame, montrent un éclair puissant passant par la base de la grue.

 

Une étrange rumeur court depuis, « L’Arche de Gabriel » aurait été découverte lors des travaux sous  la Grande mosquée (la mosquée sacrée) de La Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, causant ce terrible drame, et la Russie aurait été mandatée par Riyad pour transporter le mystérieux artefact Saoudien en Antarctique !

Mais voyons cela en détail :

Un rapport déroutant circule au Kremlin aujourd’hui, il a été préparé par le Ministère de la Défense (MoD) et indique que le lancement soudain de deux satellites par l’Aérospace Forces (AF) a été effectué pour la protection du navire fédéral de recherche, le Vladimisky.

Le Vladimisky qui vient juste de quitter le port Saoudien de Jeddah après avoir amené à bord un mystérieux objet du nom de « L’Arche de Gabriel » dont l’importance est estimée comme absolument vitale par le président Vladimir Poutine qui a ordonné que des vaisseaux de guerre armés de missiles nucléaires le suivent, dont le destroyer Bystry de classe Sovremennyy, le Boris Butoma de classe Boris Chilikin, et le puissant tug Alatau dont sa mission en Inde a été achevée.

Le rendez-vous avec le Vladimisky dans l’océan arctique est prévu pour très bientôt.

11 septembre 2015, un terrible drame et une énorme découverte à La Mecque… !

Le navire océanographique russe Admiral Vladimirski…

Selon le rapport, cette mission sans précédent est sous l’égide du vaisseau de recherche militaire, le Vladimisky, et la mission a commencé le 6 novembre quand il a quitté le port de Kronstadt de la Fédération de Russie pour une expédition de 3 années en Antarctique. Le MoD a décrit une telle initiative comme étant « critique militairement et religieusement ».

 

Russian anti-surface destroyer Bystry…

Cette étonnante mission a vu le jour, nous explique le rapport, lors du contact du 25 Septembre dernier entre sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et des représentants du Serviteur des Deux Saintes Mosquées à La Mecque, en Arabie saoudite, au sujet d’un ancien « dispositif / arme » mystérieux découvert sous la Masjid al-Haram (Grande Mosquée) au cours d’un projet de construction très controversé qui a débuté en 2014.

Le rapport explique qu’une « arme » ou un « dispositif » a été déterré sous la Grande Mosquée par le biais d’un tunnel creusé par une équipe de 15 hommes. Lors de leur tentative de retrait de l’appareil, une émission de « plasma » si puissante a carbonisé le tunnel et provoqué le renversement meurtrier d’une grue qui a fait 107 victimes.

 

Pire encore, le rapport explique qu’une autre tentative a été effectuée après le 12 septembre… La tentative eu lieu le 24 septembre, et a déclanché un jet de plasma si puissant qu’il a fait plus de 2 000 victimes. Des dizaines de milliers de gens paniquaient mais les Saoudiens ont préféré jeter le blâme sur les fidèles pour ne pas s’être « comportés comme des gens civilisés ».

L’Arabie Saoudite s’est donc apprêtée à se débarrasser de cette arme mystérieuse suite à toutes ces catastrophes en série, nous dit le rapport.

Sa Sainteté le Patriarche Cyrille a été contacté par des émissaires de la Grande Mosquée en rapport avec de vieux manuscrits islamistes qui ont été préservés par l’Eglise Orthodoxe Russe, et qui ont été épargnés par les Croisés Catholiques en 1204 quand ils ont mis à sac l’Eglise de la Sainte Sagesse à Constantinople (aujourd’hui Istanbul, Turquie). Ces manuscrits sont intitulés « les instructions de Jibril à Mohamed ».

Il est important de noter, explique le rapport, que les Catholiques qui ont participé aux Croisades n’en avaient pas juste après la foi musulmane, ils en avaient aussi contre l’orthodoxie russe… Et voila pourquoi, durant ces croisades, l’Eglise Orthodoxe Russe a protégé les saintes reliques musulmanes tandis que des bibliothèques disparaissaient au Moyen-Orient. Ces reliques appartiennent malgré tout aux musulmans.

Le contenu de ces anciens manuscrits musulmans, intitulés « les Instructions de Jibril à Mohamed », nous dit le rapport, racontent la façon « divine » dont les instructions ont été données à Mohamed par l’Ange Gabriel (Jibril) dans la cave Hira, localisée sur la montagne du nom de Jabal an-Nour, près de la Mecque.

« L’Ange » ou l’entité aurait ainsi donné une petite boite ou arche à Mohamed. Cette arche possède un pouvoir destructeur inégalable et Dieu a interdit à Mohamed de l’utiliser pour convertir les infidèles ou pour faire la guerre. Mohamed a décidé de l’enterrer plutôt que de voir cet artefact tomber entre de mauvaises mains.

L’objet a été ainsi enterré sous un sanctuaire, « le lieu de recueillement des anges avant la création de l’humanité » jusqu’à sa découverte durant les jours du Yawm al-Qiyamah, ou Qiyamah, ce qui veut dire « le jour de la Résurrection » quand Jésus viendra sur Terre pour accomplir la volonté d’Allah.

Le rapport du MoD ne mentionne pas les conversations qui ont été tenues entre sa sainteté le patriarche Cyrille et les émissaires de la Grande Mosquée en rapport à cet appareil. Le Président Vladimir Poutine a étonnamment été le premier à avoir été mis au courant de cette situation par l’Arabie Saoudite le 27 septembre. Il ordonné à ce que le vaisseau de recherche, le Vladimisky soit envoyé dans les eaux de l’arctique et a aussi ordonné 3 jours plus tard, le 30 septembre, le début des bombardements aériens de l’Etat Islamique en Syrie.

 

Cet épisode occulte et obscur explique pourquoi l’Arabie Saoudite et la Russie ont une si bonne relation. Les deux pays ne se déclarent pas la guerre, bien au contraire, ils se battent contre un « ennemi commun ». Ils sont d’accord sur l’importance de cette découverte qui malgré tout, demeure confidentielle pour le commun des mortels.

Source : http://beforeitsnews.com/prophecy/2015/12/ark-of-gabriel-russia-begins-transport-of-saudi-arabias-mysterious-to-antarctica-video-2475656.html

On comprend mieux la gigantesque bousculade qui eut donc lieu ce fameux jeudi 24 septembre, et comment des personnes ont été vaporisées, car en effet, cette terrible bousculade du pèlerinage annuel de La Mecque, donne un bilan des plus tragiques en 25 ans, avec au moins 2 236 morts, trois fois plus que le bilan officiel,  de départ et 934 blessés ! Mais chose étonnante, selon ce bilan, 344 des victimes qui étaient iraniennes ont disparus !  Les autorités de Téhéran ont déploré également 102 blessés et 136 morts !

Les Saoudiens n'ont plus communiqué de nouveaux chiffres depuis leur bilan de 769 morts, établi deux jours après le drame.

 

Vue aérienne de la tour de l’horloge de la Mecque, le 25 septembre 2015…

De plus, Riyad pourrait décider de détruire la tombe du prophète Mahomet… !

Détruire le tombeau du prophète Mahomet, situé dans la mosquée al-Masjid al-Nabawi, et déplacer son corps dans une tombe anonyme du cimetière voisin al-Baqi, telle est la dernière proposition hautement controversée d’un influent universitaire saoudien.

Le projet, énoncé dans un document de 61 pages, a été révélé par un autre professeur, très critique envers les destructions, ces dernières années, d’artefacts religieux à la Mecque, premier lieu saint de l’islam, et ailleurs dans le pays. Néanmoins, rien ne laisse encore penser que cette proposition se concrétisera. Le gouvernement saoudien a d’ailleurs toujours insisté sur l’importance qu’il accorde aux lieux saints de l’islam, dont plusieurs sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cependant, les membres du clergé saoudien suivent une interprétation très stricte de l’islam sunnite appelée wahhabisme. Cette doctrine, parfois assimilée au salafisme avec lequel elle partage certaines similarités, interdit à ses adeptes l’idolâtrie d’objets ou de personnes. A en croire, le Dr. Al-Alawi, historien et directeur de la Fondation de recherche sur l’héritage islamique interviewé par The Independent, ce serait donc dans le but de prévenir tout acte d’idolâtrie que Riyad pourrait décider de détruire la tombe.

La destruction des chambres funéraires contenants le tombeau du prophète engendrerait sans nul doute le courroux des musulmans chiites qui vénèrent tout particulièrement le lieu. De plus, comme le rappelle le Dr. al-Alawi, une telle décision pourrait bien raviver les tensions entre les deux principales branches de l’Islam alors que des conflits sectaires ravagent en ce moment même l’Irak et la Syrie.

Chaque année, des millions de pèlerins musulmans effectuent le pèlerinage à la Mecque, considéré comme un devoir religieux que chaque musulman doit accomplir au moins une fois dans sa vie. Sur le chemin de la ville sainte, nombre d’entre eux décident de faire étape dans la ville voisine de Médine afin de prier sur la tombe du prophète Mahomet.

Source : http://8e-etage.fr/2014/09/02/arabie-saoudite-proposition-de-deplacer-la-tombe-du-prophete-mahomet-risque-de-diviser-les-musulmans/

Concernant ce fameux éclair sur la grue, on peut s’étonner qu’il n’ait pas frappé le haut de la grue, comme cela est en principe le cas, mais la base, comme si l’éclair provenait en effet du sol !

En outre, pour le 24 septembre, c’est la vallée de Mina, où a lieu le rituel de la lapidation – les fidèles doivent jeter des pierres sur des stèles symbolisant Satan – qui a été touchée, comme si Satan lui-même répondait en crachant des éclairs de feux tuant alors plus de 2 000 personnes !

Mais bien sur on ne retient que la version officielle, qui décrit la rencontre entre deux flux de pèlerins, l’un quittant le site de Jamarat où a lieu le rituel, l’autre arrivant en sens inverse le long d’une rue de 12 mètres de large, qui aurait provoqué cette terrible catastrophe…

La Lapidation de Satan…

 C’est la  cérémonie religieuse symbolique pratiquée par les musulmans lors de leur pèlerinage appelé Hajj. Durant cette cérémonie, les pèlerins jettent des pierres sur trois endroits précis qui symbolisent le diable.

Ce rite s'effectue le troisième jour du pèlerinage à l'entrée ouest de Mina en Arabie saoudite, localité située à 5 km à l'est de La Mecque, après que le pèlerin s'est préalablement muni de 49 cailloux prélevés traditionnellement à Muzdalifah, localité située au sud-est de Mina.

Le lancer s'exerçait traditionnellement sur un endroit, cet endroit a désormais été remplacé par un monument plus grand de forme ovale après la bousculade du Hajj en 2006.

Après ce rite, le pèlerin retourne à La Mecque afin d'effectuer une dernière circumambulation autour de la Kaaba.

 

La Mecque, les pèlerins lapident Satan…

Il faut le savoir, mais La Mecque, ses alentours, ainsi que la ville de Médine où Mahomet aurait été mis en terre, quelque quatre cents kilomètres plus loin au nord, demeurent, jusqu'à aujourd'hui, des territoires strictement interdits aux non-musulmans, notamment aux juifs et aux chrétiens et cela en dépit de l'abrahamisme revendiqué par le Coran et l'islam.

Merlin

Commenter cet article

DG 06/01/2016 09:38

Nassim Haramein parle de l'arche d'alliance dont son livre " L'univers décodé - Théorie de l'unification " Selon lui, la grande pyramide d'Egypte n'aurait jamais été un tombeau, mais l'aurait abritée, bien avant l'époque des pharaons. Puis elle aurait été volée....

06/01/2016 02:02

Il est bon de savoir que les éclaires, même si la plus grande partie vient du ciel, partent aussi du sol et se rejoignent parfois à plusieurs mètres au dessus, la photo n'a donc rien d'exceptionnelle, surtout sur un paratonnerre, pardon, une grue en feraille ... ;)

goupil 05/01/2016 19:30

j'ai beaucoup de mal à gober cette histoire

Éric 05/01/2016 19:12

Un lien vers ce "rapport" ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents