Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L’Europe pourrait être confrontée au risque nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl,

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Janvier 2016, 07:23am

Catégories : #Environnement

Selon les experts, l’Europe pourrait être confrontée au risque nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl, à cause du redémarrage par la Belgique de deux vieilles centrales pleines de fissures.

Une explosion a endommagé un de ces réacteurs fin 2015, et un gaz suspect s’est échappé de l’autre il y a tout juste deux semaines. La France, comme l’ensemble des voisins de la Belgique, serait directement touchée par un tel désastre. Près des frontières, les citoyens allemands et néerlandais descendent déjà dans les rues pour manifester. La Belgique veut officialiser sa décision sans que les pays voisins n’aient leur mot à dire. Mais si nous sommes assez nombreux à sonner l’alarme dans les prochaines 72h, nous pouvons arrêter cette folie et obtenir de l’Union européenne ce que les Belges cherchent à éviter: une évaluation indépendante des risques.

Dans les prochaines 72h, alertons les médias et amenons les dirigeants de l’UE à évaluer la sécurité des centrales, ou à les fermer purement et simplement. Signez maintenant pour éviter le prochain Tchernobyl et faisons de cette action un tournant dans la bataille pour des énergies propres et sûres pour tous - puis partagez la campagne tout autour de vous:  

 



Nous venons d’entrer dans une nouvelle ère du risque nucléaire. En France, EDF tente par tous les moyens d’allonger la durée de vie des 58 réacteurs en activité, dont Fessenheim - le plus vieux d’entre eux -, mais les experts nous avertissent que l'entreprise pourrait vouloir réduire les dépenses de sécurité. Et plus nos centrales nucléaires vieillissent, plus le nombre de pannes et d’accidents augmente: le taux d’incidents nucléaires aurait augmenté, selon certaines sources, de l’ordre de 50% entre 2000 et 2006 au sein de l'UE.

Le gouvernement belge déclare que ces centrales endommagées en activité doivent être conservées afin de fournir de l’électricité au pays. Mais au cours des deux dernières années, elles ont été fermées 50% du temps du fait de défaillances! De plus, des milliards ont été dépensés pour les maintenir en activité, au lieu d’aider le pays à entamer sa transition vers 100% d’énergies renouvelables.

Ces centrales se trouvent au beau milieu de zones densément peuplées, et pourraient affecter des millions d’Européens. Obligeons maintenant la Belgique à s’assurer qu’aucune centrale ancienne et dangereuse ne puisse être redémarrée sans une consultation publique à l’échelle européenne. C’est le premier pas pour faire en sorte qu’aucune vieille centrale nucléaire ne continue à nous menacer. Faites entendre votre voix en signant et en diffusant tout autour de vous: 

https://secure.avaaz.org/fr/belgian_nuclear_shutdown_fr_france_2/?bFiTTdb&v=71985&cl=9341264361

Commenter cet article

guy 28/01/2016 15:40

Je suis Belge et j'abonde dans votre sens : IL FAUT fermer toutes les centrales nucléaires qui "s'arrêtent de façon spontanée , sans que l'on sache parfois "pour quoi ??"
Et en cela , y compris FLESSENHEIM qu ' EDF essaie (et parvient) à " tirer " au delà de toute prudence malgré tous les incidents .
Pourquoi distribue t'on. des pastilles d' IODE dans les environs ? ? Y a t il de la FioUMEE ?

GUY 28/01/2016 14:57

je suis Belge, je suis entièrement d'accord avec vous , il FAUT arrêter TOUTES les centrales déficientes , même celles qu' EDF prolonge au delà de toute prudence , FLESSENHEIM.. par exemple !!!!! !!!! !!! Justice Européenne oblige , non ??

Ansevindriaer 28/01/2016 08:27

Ici la chose est encore beaucoup plus sérieuse :
« Les difficultés surviennent de tous côtés et la panique est imminente. A force d’avoir fait des économies sur tout et d’avoir utilisé le nucléaire sans responsabilité, voilà où on arrive : des Pays entiers sont perdus parce qu’il n’y aura pas les moyens de protéger la machine infernale : la radioactivité développée comme arme tout comme outil civil.

C’est une honte qu’il faudra bien assumer par l’évacuation des Pays entiers venant se réfugier là où c’est encore possible. Il y a là matière à s’inquiéter : les migrations vont s’amplifier et pas forcément dans le sens prévu aujourd’hui.
L’Europe est contaminée, l’Asie tout autant et tous les Pays qui sont entrés dans la course au nucléaire : les 2/3 du monde.
N’en réchapperont que ceux qui ont eu la sagesse de ne pas chercher à profiter du nucléaire existant. Tout cela nous conduit vers un scénario apocalyptique, il faut le reconnaitre, et sous le sceau du secret d’État, chacun fait ce qu’il veut sur « sa terre » et empoisonne ses voisins et le monde en toute impunité. Outre l’épée de Damoclès avec le nucléaire, il y a la main mise sur tout ce qui est stratégique afin de garder le contrôle futur des Pays.
Il faut s’attendre à des déplacements de population en masse et cette fois-ci, du Nord au Sud.
La prolifération de l’arme nucléaire est une grande bêtise de l’humanité.
La Réparation de la Terre ne peut être « miraculeuse » et de nombreux lieux classés « zones interdites » le resteront pour longtemps. ...
Il devra faire le nécessaire prioritairement pour ne pas tomber dans la solution extrême, mais logique vues les conditions d’entretien des centrales nucléaires en France. La solution extrême : abandonner sa Terre.
C’est un avertissement.
A dépouiller les Institutions et les Services de l’État des moyens et protections nécessaires, on joue le jeu de l’incendiaire et on met tout le monde dans le baril d’essence : il n’y a plus qu’à craquer l’allumette.
La politique à courte vue a fait son temps. Il faut construire le futur sur des bases saines. »

http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/la-panique-est-imminente/

Ansevindriaer 28/01/2016 08:22

Ce n'est peut être pas par hasard que j'ai lu ce conseil préventif :
« Les centrales nucléaires, il faut les stopper. Il faudra Réparer et protéger ce qui doit l’être. Certains devront se sacrifier pour agir, entretenir la sécurité. Mais à terme. Le matériel vieillissant est une épée de Damoclès. Oui, il faut débrancher les réacteurs, les mettre tous à l’arrêt, en France et dans le monde. Il n’y a pas d’autre solution. Ce sont déjà des zones de non-droit : impossible à vivre, vu leur potentiel dangereux. La France a du souci à se faire et elle n’est pas la seule. En clair : arrêter toutes les centrales et vivre avec moins. »
http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/les-centrales-nucleaires-en-france-et-dans-le-monde/
http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/la-panique-est-imminente/

Nous sommes sociaux !

Articles récents