Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La NASA lance son Bureau de Coordination de Défense Planétaire contre les astéroïdes tueurs

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Janvier 2016, 16:28pm

Catégories : #Espace

Il y a trois ans, une météorite est entrée dans l'atmosphère terrestre à une vitesse avoisinant les 67 000 km/h et s'est désintégrée 25 kilomètres au-dessus de la ville de Chelyabinsk en Russie. La météorite faisait environ 18 mètres de diamètre et pesait 11 tonnes — donc une grosse météorite, mais pas la plus grosse jamais observée.

L'explosion de la météorite a été 30 fois plus puissante que la bombe atomique qui a détruit Hiroshima, d'après la NASA. L'onde de choc a notamment détruit les fenêtres de 7 200 immeubles et 1 500 personnes ont été blessées. 

La NASA espère aujourd'hui éviter un incident plus destructeur.

Ce lundi, l'agence spatiale américaine a lancé le Planetary Defense Coordination Office (Bureau de Coordination de Défense Planétaire) afin d'étudier des solutions pour détecter et arrêter les gros astéroïdes et météorites qui menacent de s'écraser sur Terre. Précisions : un astéroïde est un corps solide dans l'espace, un météroïde est un bout d'astéroïde ou de comète, qui devient une météorite quand il entre dans l'atmosphère.

« La détection et le traçage d'astéroïdes, ainsi que la défense de notre planète, sont des choses que la NASA, ses partenaires, et la communauté scientifique prennent très au sérieux, » a déclaré dans un communiqué John Grunsfeld, l'administrateur adjoint du Directoire de la Mission Scientifique de la NASA. « Il n'y a pas de météorites qui risquent de s'écraser sur Terre pour le moment, mais la météorite de Chelyabinsk en 2013 et la récente approche de l' « astéroïde d'Halloween » nous rappellent pourquoi nous devons rester vigilants et garder un oeil sur le ciel. »

L'année dernière, un astéroïde de 400 mètres de diamètre est passé près de la Terre le 31 octobre. Repéré quelques semaines avant son passage près de notre planète, l'astéroïde d'Halloween est le plus gros objet à passer si près de la Terre d'après les données de laNASA. Il est passé à 383 000 kilomètres de nous, pas très loin de la Lune.

Un autre astéroïde de 800 mètres d'envergure doit passer pas très loin de la Terre en 2027 — plus ou moins à la même distance que l'astéroïde d'Halloween. En comparaison, l'astéroïde qui aurait mené à l'extinction des dinosaures faisait presque 10 kilomètres de large et l'énergie dégagée lors de son explosion équivalait à 1 milliard de fois l'énergie dégagée par une bombe atomique selon la NASA.

Empêcher ce type de collision semble quasiment impossible. Mais des experts pensent que cela serait un peu plus facile que dans Armageddon, où des astronautes menés par Bruce Willis font exploser un astéroïde de la taille du Texas avec une bombe nucléaire.

À lire : La Conférence de défense planétaire réunie pour nous sauver d'un astéroïde

« La menace d'un impact d'astéroïde est extrêmement minime, mais le fait est que des astéroïdes peuvent et vont frapper la Terre, » explique Bruce Betts, le directeur science et technologie pour la Planetary Society. « En revanche, ce qui diffère de n'importe quelle autre catastrophe naturelle, c'est que celle-ci on peut la prévenir. »

Plutôt que d'utiliser une bombe nucléaire — qui risquerait surtout de fragmenter un gros astéroïde meurtrier en plusieurs astéroïdes tout aussi meurtriers — Betts avance une autre solution. Des scientifiques pensent qu'il faut frapper à répétition l'astéroïde, avec un engin spatial pour faire dévier l'astéroïde de sa trajectoire et éviter qu'il croise le chemin de la Terre.

Les États-Unis et la Russie ont déjà la capacité d'assembler des systèmes de défense communs contre les astéroïdes.

« Les deux pays ont travaillé ensemble, » explique Jonathan Coopersmith, un historien de l'université de Texas A&M, qui est aussi spécialiste de l'exploration spatiale. « La Station Spatiale Internationale est une démonstration de ce qui est possible de faire. »

En revanche, il reste un problème, préviennent les experts : encore faut-il être capable de détecter l'astéroïde à temps. L'humanité est capable de stopper n'importe quel astéroïde s'il a été détecté une décennie auparavant, expliquent les experts.

L'association à but non lucratif, la Fondation B612, qui a soulevé cette menace des astéroïdes depuis 2002, a proposé de construire un télescope spatial infrarouge pour s'assurer que des astéroïdes tueurs ne se dirigent pas vers la Terre.

« Il y a environ un million d'astéroïdes assez larges pour détruire une grande ville. Pourtant jusqu'ici nous avons surveillé seulement 1 pour cent de ces astéroïdes, » déclare la fondation dans un communiqué.

Mais l'année dernière, la NASA a rompu son accord avec la fondation concernant la fabrication du télescope infrarouge de 450 millions de dollars, à cause d'un manque de financement.

Le Bureau de Coordination de Défense Planétaire a un budget annuel de 50 millions de dollars. Cela n'est pas suffisant pour lancer quoique ce soit en orbite d'après les experts, mais cela permet de financer des scientifiques de l'agence qui y travaillent sur Terre.

Si un astéroïde tueur surgissait de nulle part et que la NASA n'avait pas le temps de le faire dériver ou de le faire exploser, ces scientifiques changeraient de mission : ils aideraient la Federal Emergency Management Agency (FEMA, ou Agence fédérale de gestion des urgences américaine) pour coordonner les évacuations et gérer les conséquences d'un impact catastrophique.

Heureusement, la NASA mettra en place un système d'alerte en place avant que la FEMA ne soit nécessaire.

« On n'est pas obligé d'avoir le même destin que les dinosaures, » conclut Betts.

Suivez John Dyer sur Twitter : @johnjdyerjr

Image via Wikimedia Commons

VICE NEWS

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents