Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Zika : les symptômes… Ce qu'il faut savoir

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 31 Janvier 2016, 23:41pm

Catégories : #Santé

La maladie se rapproche de la dengue ou de la fièvre jaune. Elle ne peut pas se transmettre d'humain à humain mais par l'intermédiaire d'une piqûre de certains moustiques, notamment le moustique-tigre reconnaissable à son corps noir et ses rayures blanches. En général, le virus Zika n'est pas dangereux et le patient guérit spontanément. Lorsque des symptômes apparaissent, ils s'apparentent à ceux de la grippe. Toutefois, des complications neurologiques se manifestent–

  • notamment le syndrome de Guillain-Barré 
  • ou congénitales (microcéphalie) chez le bébé.

 

Zika et le moustique-tigre : comment le reconnaître

 

Le virus Zika se transmet via la piqûre d'un moustique Aedes aegypti et Aedes albopictus lui même contaminé. Ce dernier est reconnaissable à ses rayures blanches sur son corps noir et notamment à une ligne longitudinale qui traverse son thorax. C'est cette ligne qui le distingue de son proche cousin, le moustique Aedes aegypti, qui arbore lui un dessin en forme de lyre. Malgré ces indications, le moustique-tigre reste difficile à reconnaître. Et pour cause, il ne mesure que 5 mm, il est donc plus petit qu'une pièce de cinq centimes. Pour l'identifier à coup sûr, il faudra donc l'écraser. Le moustique-tigre a un vol assez lent, ce qui devrait faciliter cette opération. Autre indication, il s'agit d'un moustique diurne particulièrement actif au lever du jour et au crépuscule et de mai à novembre.

Un moustique-tigre lors d'une piqûre. © Marco Uliana/Fotolia

Les symptômes du virus Zika

 

Lorsqu'une personne est contaminée par le virus Zika, des symptômes n'apparaissent pas obligatoirement. Peu ou pas de signes sont visibles "dans une très grande majorité des cas", indique même le ministère de la Santé, dans un proportion de 70 à 80 %, selon le Haut conseil de la santé publique. Dans le cas inverse, les symptômes apparaissent 3 à 12 jours après la piqûre par le moustique. Ils s'apparentent le plus souvent à ceux détectés lors d'un état grippal (fièvre légère, maux de tête, courbatures) accompagné d'éruptions cutanées. Une conjonctivite ou une douleur derrière les yeux peut également apparaître. Enfin, il arrive que le patient souffre d'un œdème des mains ou des pieds.

Le Nouveau Paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents