Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Boxschool : l’école portable qui apporte l’éducation aux populations pauvres

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Février 2016, 13:22pm

Catégories : #Société

Le manque d’accès à un minimum d’éducation dans les zones sous-développées engendre une foule de problématiques qui se perpétuent générations après générations. Un studio de design coréen a imaginé une « boite école » à livrer possédant tout le nécessaire pour apporter un apprentissage de base aux enfants des populations isolées où les écoles n’existent pas.

 

L’accès à l’éducation dans les milieux défavorisés est un enjeu majeur pour les Nations Unies : en 2000, les Objectifs du Millénaire pour le Développement projetaient d’atteindre un taux complet de scolarisation. Mais comme on pouvait s’y attendre, le projet était trop ambitieux. Si le nombre d’enfants déscolarisés a diminué jusqu’en 2008, il est depuis en stagnation inquiétante, comme l’indique les statistiques recueillis par l’UNESCO. Une des causes notables de cette évolution est la croissance démographique des pays d’Afrique Sub-saharienne : ils comptent à eux seuls la moitié des 61 millions d’enfants dans le monde qui n’ont pasaccès à l’éducation.

Plus que jamais, l’accès universel à l’éducation apparait comme une responsabilité collective pour l’avenir de l’humanité. L’enjeu est non seulement humaniste, mais également essentiel : il revient à la société de transformer un idéalisme en une réalité. Confucius disait : Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. En apportant l’éducation, on arme les futures générations à développer des outils locaux d’émancipation. On ne peut donc que saluer la démarche du studio de design coréen ID+IM Laboratory qui propose de construire de « école à livrer » à base de conteneurs.

box_school

Le constat est le suivant : implanter une école dans une région éloignée du confort de la « civilisation » suppose que cette dernière dispose d’ores et déjà d’électricité. Or, dans les environnements ruraux qui sont particulièrement excentrés, ces conditions ne sont pas remplies; dès lors, ce sont autant de zones où l’éducation est rendue impossible. Le serpent se mord la queue, sans éducation, le développement de moyen technique dépendent plus que jamais d’une aide extérieure. Si une urbanisation drastique ne serait pas envisageable (ni-souhaitable), ce qui l’est, en revanche, serait peut-être ce concept d’écoles mobiles.

Ainsi, le studio a conceptualisé la Boxschool, un établissement scolaire nomade qui permettrait de faciliter la scolarisation des enfants de milieux ruraux. Comme le dévoilait le reportage « Sur le chemin de l’école » sorti en 2014, des millions d’enfants à travers le monde doivent braver des dizaines de kilomètres dans des conditions géologiques et météorologiques inimaginables pour avoir la chance de s’instruire. Ce système modulaire conçu comme un assemblage de containers, l’école nomade apporterait en toute facilité deux salles de classe, un bureau, et un terrain de jeu. Châssis, panneaux, gouttières, réservoirs, fenêtres et mobilier seraient fournis à l’intérieur des containers. Il suffirait de les monter sur place.

 

Afin de rendre l’environnement de travail moins austère, le design proposé par ID+IM permet de superposer aux parois des planches de matériaux subsidiaires, notamment des planches de bois. Un tel confort n’est évidemment pas un simple luxe, mais une démarche écoresponsable puisque le produit final serait intégralement constitué de matériaux recyclés et recyclables. Dans cette même optique, toutes les ressources énergétiques et sanitaires nécessaires seraient approvisionnées par un système indépendant. Un mécanisme intégré de filtration offrirait les besoins en eau aux enfants, tandis que l’électricité serait alimentée par un des capteurs solaires accrochés à la toiture. Les 14 panneaux suffiraient largement à alimenter un ordinateur portable, dix tablettes numériques, et 8 lumières LED pendant 6 heures complètes, soit une journée de cours.

boxschool_02

Enfin, ce système modulaire peut se décliner en de multiples configurations spatiales. Deux unités de containers Boxschool assemblées suffiraient à aménager une classe plus spacieuse, et parfaitement équipée, dont la capacité permettrait d’accueillir 24 élèves. Un projet ingénieux et positif au service du développement durable, de la solidarité internationale et de l’Humain.

Infographie de l’Unesco sur l’accès à l’éducation

 


Sources : unesco.org / notey.com / creapills.com

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents