Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


KIC 4862852, l’étoile de plus en plus mystérieuse. Extraterrestres? Comètes? Ou autre ?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Février 2016, 20:45pm

Catégories : #Espace

KIC 8462852, ses baisses de luminosité font débat. Crédit NASA/ JPL-Caltech

L’étoile KIC 4862852 se trouve à  1400 années lumière de la Terre. Elle a été observée par le télescope spatial Kepler. Il est connu pour avoir découvert des centaines d’exoplanètes, c’est à dire des planètes gravitant autour d’une autre étoile que notre soleil. Pour détecter la présence d’une étoile, il dispose de plusieurs outils. L’un d’entre eux est la méthode du transit. Il observe la luminosité d’une étoile si une planète tourne autour elle la fera baisser en passant devant.

Méthode de détection par transit. La planète qui passe devant l'étoile modifie la luminosité. (Image Wikipédia)

Méthode de détection par transit. La planète qui passe devant l’étoile modifie la luminosité. (Image Wikipédia)

Concernant KIC 4862852 des scientifiques ont observé un phénomène encore inconnu. Les données enregistrées par Kepler sont surprenantes (Elles sont disponibles ici). L’étoile connaît des baisses de luminosité pouvant atteindre 22% pendant plusieurs jours et non périodiquement. Il ne peut donc pas s’agir d’une planète. La scientifique Tabetha Boyajian de l’Université de Yale a étudié avec son équipe ce phénomène. Ils n’ont trouvé aucunes explications naturels. Dans un article publié par The Atlantic, Jason Wright évoque une possibilité d’origine différente. Il pense à une mégastructure extraterrestre: «Les extraterrestres devraient toujours être la toute dernière hypothèse à considérer, mais cela ressemblait à ce que l’on pourrait s’attendre à ce qu’une civilisation extraterrestre construise». Il pense à une sphère de Dyson, une sorte de super structure entourant totalement ou partiellement une étoile pour en puiser son énergie. Il n’en fallait pas moins pour affoler le web, des centaines d’articles ont relayé cette hypothèse. Entre temps une autre théorie a été proposée, il pourrait s’agit d’un nuage de comètes.

Extraterrestre ou comète ?

Le SETI tout heureux d’avoir enfin un endroit de choix où braquer ses radiotélescopes a mis KIC 4862852 (surnommée Tabby) sur écoute. Pendant plus de deux semaines le Allen Telescope Array avec son réseau de 350 antennes situé en Californie écouta l’étoile principalement sur deux longueurs d’onde. Ils n’ont rien remarqué d’inhabituel, les résultats sont disponibles ici.

Les 350 antennes DU Allen Telescope Array n'ont rien trouvé. Crédit SETI

Les 350 antennes du Allen Telescope Array n’ont rien trouvé. Crédit SETI

L’hypothèse d’une civilisation extraterrestre prenait du plomb dans l’aile mais pour certains l’étude du SETI n’est pas assez concluante pour dire qu’il n’y a rien. Une étude sortie fin novembre 2015 renforce la possibilité d’un essaim de comètes. L’obs a publié un très bon article sur cette étude dans les Chroniques de l’espace temps. Les baisses de luminosité de Tabby pourraient donc être expliquée par une cause connue. C’était sans compter sur une nouvelle étude de Bradley Schaefer publiée le 13 janvier 2016. Il a étudié les plaques photographiques des archives de l’université de Harvard. Ils ont constaté que l’étoile a perdu 20%  de sa luminosité entre 1890 et 1989. Cette tendance annule la théorie d’un évènement cataclysmique ou ponctuel. D’après ses calculs il faudrait 648 000 comètes de 200 kilomètres de diamètre pour que cela corresponde aux observations effectuées. Tabetha Boyajian qui pensait que l’essaim de comètes était la bonne explication déclare dans Newscientist « Cela pose quelques problèmes pour l’hypothèse de la comète, » puis « Nous avons besoin de plus de données par une surveillance continue de comprendre ce qui se passe. »

En résumé, il semblerait que les comètes ne sont pas à l’origine de la baisse de luminosité de Tabby. Si l’hypothèse extraterrestre n’est pas écartée totalement, le plus probable serait que les scientifiques observent un phénomène naturel encore inconnu à ce jour. Quand les pulsars ont été découvert certains pensaient qu’ils s’agissaient de balises fabriquées par des extraterrestres. KIC 4862852 continue d’être observée et d’être étudiée mais le mystère reste entier.

Pour en savoir plus :

L’article de L’Obs sur les recherches du SETI est ici et celui remettant en cause les comètes est ici. Le site Futura Sciences a publié: KIC 8462852, l’étrange étoile, devient… encore plus étrange.

agences-spatiales.fr

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents