Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Selon Linus Pauling deux fois Prix Nobel de chimie, la recherche sur le cancer est en grande partie une fraude

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 2 Février 2016, 09:41am

Catégories : #Société



« Tout le monde devrait savoir que la recherche sur le cancer est en grande partie une fraude et que les grands organismes de recherche sur le cancer ont délaissé leurs devoirs envers les gens qui les soutiennent. » (Source)

 

La citation ci-dessus est de Linus Pauling, docteur en philosophie (Ph.D), et deux fois Prix Nobel de chimie (1901-1994). Il est considéré comme l’un des scientifiques les plus importants de l’histoire. Il a été un des fondateurs de la chimie quantique et de la biologie moléculaire et était aussi un activiste en faveur de la paix.

Il a été invité à administrer la division Chimie du Projet Manhattan, mais il a refusé. Il a également fait beaucoup contribué aux diverses applications militaires et a quasiment tout vu et tout fait quand on en vient au royaume de la Science. Une recherche rapide sur Google vous suffira si vous souhaitez en savoir plus sur lui.

Cet homme a fait le tour et savait évidemment plusieurs choses quant à ce sujet. Il n’a pas été l’unique scientifique à s’être exprimé de cette façon-là, avec des croyances et en exprimant des opinions similaires.

Voici une autre citation qui va vous faire du mal en rapport à la fraude, la manipulation et la supercherie scientifique. Elle nous vient de la Dr. Marcia Angell, une physicienne et éditrice en chef de longue date du New England Medical Journal (NEMJ), qui est considérée comme l’une des revues médicales examinées par des pairs les plus prestigieuses du monde.


La liste continue et est sans fin, avec le Dr. John Bailer, qui a servi 20 années au sein du personnel du National Cancer Institute et qui est également un ancien rédacteur en chef de son journal, a déclaré publiquement lors d’une réunion de l’American Association for the Advancement of Science que:« Il n’est désormais tout bonnement plus possible de croire à une grande partie de la recherche clinique publiée, ou de se fier au jugement des médecins de renom ou à des autorités médicales compétentes. Je ne prends aucun plaisir à tirer cette conclusion, que j’ai lentement considérée, même à contrecœur, durant ces deux dernières décennies en tant que rédactrice en chef du New England Journal of Medicine. » (Source)

« Mon évaluation générale est que le programme national du cancer doit être jugé comme un échec cinglant. Toute notre recherche sur le cancer au cours de ces 20 dernières années a été un échec total. » (Source)

Il a également fait allusion au fait que le traitement contre le cancer, de manière générale, est un échec total.

Un autre point intéressant est le fait que la plupart de l’argent qui a été donnée pour la recherche sur le cancer est consacrée à des recherches sur les animaux, ce qui a été considéré comme complètement futile et inutile par beaucoup. Par exemple, en 1981 le Dr. Irwin Bross, l’ex directeur du Sloan-Kettering Cancer Research Institute (le centre de recherche sur le cancer le plus important du monde), a dit que:

« L’inutilité de la plupart des modèles de recherches sur les animaux est très bien connue. Par exemple, la découverte des agents chimiothérapeutiques pour le traitement du cancer chez l’homme est largement annoncée en tant que succès flamboyant en raison de l’utilisation des systèmes de modèles animaux. Cependant, là encore, ces affirmations exagérées viennent et ont été agréées par les mêmes personnes qui obtiennent les fonds fédéraux pour la recherche sur les animaux. Il n’y a que peu, si ce n’est aucune, de preuve factuelle qui pourrait étayer ces allégations. La quasi-totalité des agents chimiothérapeutiques qui sont intéressants dans le traitement du cancer humain ont été trouvés dans un contexte clinique, plutôt que dans les études animales. » (Source)

De nos jours, le traitement des maladies est un business. C’est une industrie extrêmement rentable, mais seulement quand elle est orientée vers les traitements médicaux, les mesures préventives ou les remèdes, ce qui est un point très important à considérer.

Une autre citation qui corrobore les propos ci-dessus nous vient du Dr. Dean Burk, qui était un biochimiste américain et chimiste au National Cancer Institute. Son étude, « The Determination of Enzyme Dissociation Constants (source), » publiée dans le Journal of the American Chemical Society en 1934, est l’un des documents les plus fréquemment cités dans l’histoire de la biochimie.

« Quand vous avez le pouvoir vous ne voulez pas dire la vérité. C’est une règle qui a fonctionné pendant des générations dans ce monde. Et il y a un grand nombre de personnes qui ne disent pas la vérité alors qu’ils ont une puissante position administrative. » (Source)

Il a aussi déclaré que:


« Le fluor provoque plus de morts humaines liées au cancer que n’importe quelle autre substance chimique. C’est en partie la preuve scientifique et biologique la plus concluante que j’ai découvert au cours de ces 50 années dans le domaine de la recherche sur le cancer. » (Source)Il a aussi déclaré que:

Dans l’édition du 15 avril 2015 du Lancet, la principale revue médicale britannique, le rédacteur en chef Richard Horton a déclaré ceci:

« L’affaire concernant la science est simple: une grande partie de la littérature scientifique, peut-être bien la moitié, peut tout bonnement être fausse. La science a pris un virage vers les ténèbres. » (Source)

En 2005, le Dr. John P.A. Ioannidis, actuellement professeur en prévention des maladies à l’université de Stanford, a publié l’article qui a été le plus consulté de l’histoire de la Public Library of Science (PLoS), intitulé Pourquoi la plupart des découvertes publiées liées à la recherche sont faussesDans ce rapport, il a déclaré:

« On craint de plus en plus que la plupart des résultats des recherches publiés actuellement soient faux. »

En 2009, le centre du cancer à l’Université du Michigan a publié une analyse qui a révélé que la plupart des études sur le cancer sont fausses, et qu’elles ont été fabriquées de toute pièce à cause de certains conflits d’intérêts. Ils ont suggéré que les résultats forgés à partir de rien sont le produit du lobbying de l’industrie pharmaceutique. Après tout, une grosse portion de la recherche sur le cancer est directement financée par ces gens là. Vous pouvez en savoir plus en lisant cet article.

Il y a beaucoup d’informations accessibles sur internet ou ailleurs, et tellement de témoignages de gens qui ont directement travaillé avec ces gens là et selon de telles procédures. Il n’y a vraiment pas de pénurie de sources crédibles disposées à déclarer que nous vivons dans un monde de fraude et de manipulation scientifique.

Tout cela peut être attribué à la « corporatocratie » dans laquelle nous vivons aujourd’hui, où les grandes entreprises appartenant à un groupe restreint de personnes,l’ »‘élite », ont essentiellement pris le contrôle de la planète et de ses ressources.

C’est précisément la raison pour laquelle les gens se ruent en masse vers les traitements alternatifs, et se focalisent sur la prévention du cancer. Ces individus ne feront rien pour retirer tous ces objets et produits qui nous donnent le cancer et cela quotidiennement.  Que ça soit les pesticides, les OGM, les produits cosmétiques, certains aliments, fumer, et bien bien plus… Toutes ces choses sont totalement délaissées et ne sont jamais prises sérieusement. Nous assumons naturellement qu’en donnant de l’argent à des charités cela fera partir le problème, en dépit du fait que leurs pratiques commerciales sont très discutables.

Une grande partie de ce qui nous entoure au quotidien a été lié au cancer: les pesticides, les OGM, de multiples produits cosmétiques, certains « aliments », fumer, et bien plus encore. C’est quelque chose qui n’est jamais vraiment souligné, nous avons toujours semblé juste assumer que donner de l’argent à des organisations caritatives fera disparaître le problème, malgré le fait que leurs pratiques commerciales sont très discutables.

Ceci étant dit, beaucoup de gens ont eu du succès avec des traitements alternatifs tels que l’huile de cannabis, combinée avec un régime alimentaire cru ou même en plus de leur chimiothérapie, que nous ne devons pas avoir le sentiment qu’il n’y a plus aucun espoir pour le futur.

L’attitude officielle sur le cannabis est un bel exemple de la pratique frauduleuse de désinformation traitée dans cet article. Ses propriétés antitumorales ont été démontrées depuis des décennies… Malgré cela, il n’y a pas d’essais cliniques en cours…

par Arjun Walia

Source RECHERCHE SUR LE CANCER : Collective Evolution

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents