Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un écoquartier prêt en 2020, l’Inde se veut pionnière de la «révolution verte»

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Février 2016, 21:11pm

Catégories : #Société

Un écoquartier prêt en 2020, l’Inde se veut pionnière de la «révolution verte»

Qui n’a jamais rêvé de changer son style de vie et de tenter l’expérience dans un écoquartier où verdure, plantes et potagers sont les maîtres-mots d’une nouvelle vie ? L’écoquartier Hyperion, prévu pour 2020 à l’Est de la métropole New Delhi, en Inde, se veut être un pionnier de la “révolution verte agroécologique”. Cet écoquartier est né de la pensée de deux personnes : l’un est un architecte belge, Vincent Callebaut, et l’autre est un “l’agroécologiste” indien, Amlankusum.

Ce nom d’architecte vous dit sûrement quelque chose et c’est normal ! Vincent Callebaut, c’est l’architecte qui veut un Paris vert pour 2050, mais c’est aussi le créateur de la ville flottante dans la baie de Rio. L’éco-constructeur souhaite développer un programme d’aménagement urbain unique en son genre baptisé Hypérion, composé de 6 tours-arbres géantes. Encore en phase de développement, l’ensemble pourrait voir le jour en 2020, dans la ville nouvelle de Jaypee Sports City, en Inde, tout près de New Delhi.

22-810x606

Les principes mêmes de l’écologie et du développement durable sont là, puisque cet écoquartier  vertical produira plus d’énergie qu’il n’en consomme. Ces 6 tours mesureront 36 mètres de hauteur et seront couvertes de divers végétaux comme des arbres fruitiers, des plantes médicinales et des espaces agricoles. Hypérion, c’est sûrement l’avenir de nos villes puisque cet écoquartier mêle tout, ou quasiment. En effet, nous retrouverons des bureaux professionnels, des espaces et logements étudiants ainsi que des espaces de loisirs. Une construction réalisée à 25 % à partir de matériaux inertes (acier et béton pour les fondations) et biosourcés (plus particulièrement du bois lamellé-croisé CLT) à 75 %.

Les prémisses d’une micro société autosuffisante est en marche !

Les façades seront pourvues de capteurs solaires photovoltaïques et thermiques qui alimenteront ainsi des serres bioclimatiques. La production d’eau chaude et l’éclairage artificiel seront ainsi assurés, tout comme la charge des batteries des voitures électriques. De leur côté, les balcons abriteront des cultures hydroponiques (hors sol et irriguées par des solutions de sels minéraux et de nutriments) pour des récoltes pouvant atteindre 20 kilos de fruits et légumes biologiques par mètre carré et par an. Pas moins de mille logements verts autosuffisants verront le jour dans quatre ans.

12greenbeltview_01

15solarfacades

11permaculturegreenhouse

20tropicalgreenhouse

24naturalswimmingpool

25skyfootbridges

26cradletocradleapartment

Sources : Konbini / Explorimmo

Crédits Photos :  Vincent Callebaut Architectures

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents