Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un facteur passe 33 ans à créer cet endroit avec des pierres trouvées sur son parcours de livraison

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Février 2016, 07:30am

Catégories : #Partage

Avril 1879. Ferdinand Cheval, facteur rural âgé alors de 43 ans, butte sur une pierre si bizarre lors de sa tournée qu’elle réveille un rêve. Véritable autodidacte, il va consacrer 33 ans de sa vie à bâtir seul, un palais de rêve dans son potager, inspiré par la nature, les cartes postales et les premiers magazines illustrés qu’il distribue !

 

Joseph-Ferdinand Cheval (1836-1914)
Parcourant chaque jour une trentaine de kilomètres pour ses tournées en pleine campagne, il va ramasser des pierres, aidé de sa fidèle brouette. En solitaire, incompris, il inscrit sur son monument « travail d’un seul homme ». Son palais de rêve est achevé en 1912.

 

Lorsque l’on pénètre sur le site, on est d’abord impressionné par la dimension du palais, à la fois grand et petit, par l’extraordinaire complexité du décor et des chemins d’accès. On est aussi touché par tous ces messages gravés ou peints dans la pierre par le facteur Cheval lui-même, qui traduisent la fierté du travail accompli, la volonté d’un homme de laisser une preuve tangible de son existence, et qui sont pour certains des aphorismes, résultat d’une longue méditation sur la Vie.

Au coeur d’un jardin luxuriant, il imagine un palais inhabitable, peuplé d’un incroyable bestiaire – pieuvre, biche, caiman, éléphant, pélican, ours, oiseaux… Mais aussi des géants, des fées, des personnages mythologiques ou encore des cascades, des architectures de tous les continents. Une oeuvre architecturale aussi inclassable qu’universelle.

 

 

Ce Palais Idéal unique au monde, a inspiré les artistes durant plus d’un siècle. Indépendant de tout courant artistique, construit sans aucune règle d’architecture, le Palais idéal a fait l’admiration des surréalistes, a été reconnu comme une oeuvre d’art brut. Il a été classé en 1969 Monument Historique par André Malraux, alors Ministre de la Culture, au titre de l’art naïf.

 

 

 

 

 

 

 

 

A travers cette œuvre extraordinaire qui célèbre le rêve, le Palais Idéal cristallise aussi les valeurs de l’homme modeste qu’était le Facteur Cheval. Sa foi en Dieu est matérialisée par une grotte à la Vierge et des inscriptions. Le thème majeur est celui de la valorisation du Travail et du labeur : « Sur la route de la vie j’ai lutté avec courage dans le travail » et de la Volonté sans laquelle rien ne peut se construire. Enfin, la Sagesse en toutes choses semble avoir régit la vie de celui qui édifia ce Palais unique. Mais on trouve aussi plusieurs allusions à la mère Patrie, digne de respect et d’allégeance.

Ce Palais, n’est pas seulement Idéal par son aspect esthétique ou par la qualité de l’imagination de son constructeur, il est Idéal aussi parce qu’il est le témoin de valeurs morales auprès de ce XXIe siècle, début d’un troisième millénaire particulièrement agité et en perte de repères.

Informations pratiques:

Accès au 8 rue du Palais à Hauterives (Drôme)

Ouvert toute l’année sauf le 25 décembre, le 1er janvier et du 15 au 31 janvier.

Tarif plein 5,80€, tarif réduit 4,80€ et audioguide en supplément à 2€.

Pour plus d’informations à propos de Ferdinand et de son Palais Idéal: FacteurCheval.com | facebook

H / T: Daily Maillejardindesarts.wordpress.com / facteurcheval.com

 

Commenter cet article

kiliking 01/02/2016 15:47

merci pour l info. de retour de vacances j ai fais un petit detour pour aller le visiter il y a 1h. c est vraiment beau et ma femme a apprecier aussi ;)
merci encore au site...

Le Nouveau Paradigme 01/02/2016 16:17

Avec plaisir :)

Nous sommes sociaux !

Articles récents