Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Deux bombardiers russes interceptés au large du Touquet

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 7 Mars 2016, 21:50pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial


© Fournis par BFMNews

Ce jour-là, le 17 février 2016, deux bombardiers russes de type Tu-160 ont été interceptés au large des côtes françaises, non loin du Touquet, rapporte La Voix du Nord ce lundi, relayant un communiqué du ministère de la Défense qui était passé relativement inaperçu au moment de sa publication. 

Les avions russes, pouvant chacun emporter 12 à 25 missiles à charges nucléaires, comme le note le quotidien régional, volaient alors à moins d’une centaine de kilomètres de cette commune du Pas-de-Calais.

La Norvège les avait détectés quelques heures plus tôt, à 10h39. Les Tu-160 avaient ensuite été repérés à l’ouest de l’Irlande, à 14h50.

C’est à 15 heures, quand les avions russes s’engagent dans le canal de la Manche, que la France et le Royaume-Uni décident d’intervenir conjointement pour empêcher une intrusion dans leurs espaces aériens respectifs.

La Royal Air Force britannique fait décoller deux Eurofighter Typhoon, des avions de chasse. L’armée de l’air française envoie un Rafale et un Mirage 2000-5. Interceptés, les deux appareils russes sont escortés jusqu'au nord de Dieppe, et font finalement demi-tour.

Pas le premier incident de ce genre

Si l'armée de l'air parle dans son communiqué d'"une mission d’entraînement" des TU-160, le général Frederik Vansina, chef d'état major de l'armée de l'air belge, a lui dénoncé l'incident, souligne La Voix Nord, expliquant la semaine dernière auprès du quotidien flamand De Standaard: "Je ne pense pas que le Belge moyen sache que des bombardiers russes sont en permanence dans notre voisinage".

En novembre dernier, la Royal Air Force avait révélé qu'au cours des 12 mois précédents, des avions de combat Tornado avaient été dépêchés 20 fois pour intercepter des avions russes près de l'espace aérien britannique, rappelait en février le quotidien The Guardian.

L'agence de presse Reuters pointait de son côté une hausse sur un an des interceptions d'avions russes par l'Otan, dans un contexte de tensions accrues entre la Russie et les Occidentaux au sujet de l'Ukraine.

La spécialiste du monde russe et chercheur à l'Institut français des relations internationales (Ifri) Tatiana Kastouéva-Jean évoque de son côté des incursions russes récurrentes:

"Depuis le début de la crise en Ukraine, il y a des violations de l’espace aérien, mais aussi maritime par les avions et les navires russes, y compris les espaces des pays membres de l’Otan. Ces cas sont multiples. La plupart du temps, les Russes les nient", explique-t-elle, interrogée par La Voix du Nord. "Le message est double à mon sens: démonstration de la nouvelle puissance retrouvée des forces armées russes et un test des capacités de réponse de l’Otan".

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents