Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le sommet extraordinaire UE-Turquie, qui débute lundi 7 mars à Bruxelles, pourrait entraîner une catastrophe pour toute l'Europe

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Mars 2016, 21:06pm

Catégories : #Economie-politique

Le sommet extraordinaire UE-Turquie, qui débute lundi 7 mars à Bruxelles, pourrait entraîner une catastrophe pour toute l'Europe

"Le 7 mars pourrait entrer dans l'histoire comme un jour catastrophique pour l'Union européenne", a-t-elle déclaré dans un entretien au Deutschlandfunk.

La députée est persuadée que le sommet signera l'arrêt de mort de toutes les valeurs européennes et que le président turc Recep Tayip Erdogan saisira cette opportunité. "Tous les idéaux européens, la constitution, les droits de l'homme, l'humanité, tout cela sera enterré et servi sur un plateau à M.Erdogan", estime le député au Bundestag.

Mme Dagdelen pense que le président turc n'est pas le partenaire le plus fiable pour l'Europe parce qu'il s'intéresse plus à la lutte contre les Kurdes qu'au sort des réfugiés. Plus la politique répressive du président turc est forte, plus l'Europe se soumet à lui.

 

Claudia Roth, une autre femme politique allemande et membre du parti écologiste de l'Alliance 90/Les Verts, avait auparavant déclaré que l'UE était en position de grave dépendance vis-à-vis du dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan. "Comme l'Europe cherche par tous les moyens à retenir l'afflux de migrants depuis la Turquie, elle ne peut plus exiger qu'Ankara garantisse la primauté du droit. L'UE est victime d'un chantage", a-t-elle indiqué dans une interview accordée au quotidien allemand Die Welt.

Le sommet UE-Turquie débute lundi à Bruxelles. Les parties chercheront à trouver une solution à la crise migratoire. Ankara envisage d'obtenir une aide financière de trois milliards d'euros de Bruxelles, ce qui lui permettra de venir en aide aux migrants qui se trouvent sur le territoire turc.

En novembre, Ankara a conclu un accord avec l'UE, promettant de réduire le flot de réfugiés en échange d'une aide de 3 milliards d'euros pour gérer la crise des migrants. Mais malgré l'hiver, des bateaux de fortune arrivent tous les jours sur les îles grecques.

Commenter cet article

emilien 07/03/2016 08:34

avec les clportes irresponsables de bruxelles qui font de l'ingerence en tous pays et ce qui ce passe avec la turquie c'est evident qu'on nous prends pour des cons! merci l'angleterre -usa-israel

Edith Moitou 06/03/2016 22:08

Sans compté que faire entrer la Turquie est aussi faire arrivé un partie : Les frères musulmans qui est une mouvance en lien avec les salafistes qui sont radicalisé et hostile a notre mode de vie et qui soutiennent Daesh..........jamais la Turquie ne dois entree dans lUE et de toute façons on sais tres bien que le prochains état d'orient (après la Libye et la Syrie) a chuter sera le régime de Erdogan (il réprime dans le sang les manifestations et des rumeurs courre sur les instigateurs des attentats et commence a tourner leur regard dans la direction du gouvernement....) plusieurs pays l on annoncé ils détiennent des preuves mais l UE a demandé quelques délai pour régler d autre affaires en priorité....

PAF 06/03/2016 22:00

Et en plus de se foutre de notre gueule il faut lui fournir 3 milliards tous les sic mois ou quoi ? pour acheter des armes et vehicules pour ses amies de Daesh ???

Nous sommes sociaux !

Articles récents