Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Poulet bio : les coulisses d’un abattoir en 20 photos

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 19 Mars 2016, 17:54pm

Catégories : #Société

 
Poulets bio sur la chaîne de découpe
Poulet bio : dans les coulisses d’un abattoir

Peu de temps après la vidéo choc sur l’abattoir d’Alès diffusée par L214, nous nous sommes rendus en Auvergne pour visiter un élevage de poulets bio et un abattoir fermier traditionnel. Nous avons en fait été invités par le syndicat de défense des volailles fermières d’Auvergne (SYVOFA) qui lançait une campagne de communication autour des poulets bio.

Malgré les images qui circulent sur internet, les français souhaitent continuer à manger de la viande, mais s’éloignent du circuit traditionnel pour faire le choix d’un produit de haute qualité. D’où l'essor actuel qui amène à une situation paradoxale : la demande en poulets bio est nettement supérieure à la production. Ainsi, les syndicats régionaux appellent à la création de nouveaux poulaillers pour augmenter et relocaliser la production.

> Article lié : Poulet bio, tout savoir de l’élevage à l’abattoir

Avec l’accord de la direction de l’abattoir, nous avons pu visiter l’établissement et prendre en photo les différentes étapes que nous vous dévoilons dans la suite de l’article. Nous sommes restés une petite heure à écouter les commentaires des différents acteurs présents (directeur, éleveur, responsable syndical, attachée de presse) sans constater aucune anomalie.

Attention, les images qui suivent peuvent choquer la sensibilité de certains internautes.


Arrivée à l'abattoir

En pleine nuit, les poulets sont enlevés du poulailler et arrivent à l'abattoir. Ils sont stockés dans une pièce sombre afin d'être effrayés le moins possible (nous avons allumé la lumière quelques secondes pour pouvoir prendre les photos). La chaîne tourne. Une première personne les accroche par les pattes, la tête en bas.

Tout de suite après, ils sont plongés dans un bain électrisant qui leur fait perdre connaissance instantanément. L'action est sans douleur selon le directeur de l'abattoir.

La saignée

Chaque poulet est saigné manuellement (ou automatiquement selon l'abattoir) aux ciseaux en coupant la carotide au fond de la gorge. Sur la photo, les yeux de l'animal sont ouverts, mais il est bien inconscient.

La phase de déplumage

Les volailles sont plongées dans un bain à 50°C afin d'enlever une majorité de plumes sans les cuire ni abimer la peau.

Les dernières plumes partent grâce à double balais rotatif.

Préparation finale

Les viscères sont aspirés. Le travail est rapide et propre.

Le coeur, le foie et le gésier sont mis de côté pour être vendus séparément.

La découpe

65% des poulets bio sont vendus découpés, quand le reste est vendu entier.

Le produit fini

En France, le prix au kilo du poulet bio entier est d’environ 9,5€. Il avoisine les 5,6 - 6€/kilo pour les labels et tourne entre 2,5 et 3€/kilo pour les poulets classiques. L'importante différence de prix du poulet bio est due au coût de son alimentation qui est à 95% issue de l'agriculture biologique.


Conscient que notre reportage est trop court pour faire de véritables révélations, il est difficile se savoir si les images affreuses, que beaucoup ont en tête, présentent des faits isolés ou fréquents. Quoi qu'il en soit, des scènes non acceptables ont lieu derrière les murs de certains abattoirs. Il faut les dénoncer et traiter leurs auteurs avec la plus grande sévérité.

Sans pour autant inciter au végétarisme ou au véganisme, nous saluons les efforts mis en place par les associations de défense du droit des animaux qui ont abouti à la fermeture de plusieurs établissements non conformes et à la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs validés le 17 mars 2016 en commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale.

 

Biolaune

Commenter cet article

Cassie 21/03/2016 03:53

Ah les citadins qui n'ont plus aucune notion de ce qu'ils mangent!!!
A force d'être coupés de la réalité de la vie à la campagne, de la "vraie" vie, vous ne connaissez plus rien, sauf les magasins
Que diriez-vous de voir une ménagère brandir une hachette et couper la tête d'un poulet sur un billot??? que c'est une criminelle???
et pourtant ça se faisait très souvent dans les maisons et les fermes avant, et personne n'en faisait tout un scandale, les poulet n'était pas étourdis mais bien vivants quand ils avaient la tête coupée!!!!
Mais bon ceci dit il y a quand même d'énorme abus, mais de là à devenir végé, c'est que vous vous êtes vraiment détaché complètement de la nature, car la nature et la végétation n'est rien sans l'animal, car l'animal a son rôle à jouer pour faire pousser vos légumes si vous ne voulez pas que du chimique dans vos assiettes!!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents