Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Sur les boîtes d'oeufs, les étiquettes sont souvent trompeuses

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 30 Mars 2016, 06:16am

Catégories : #Société

Sur les boîtes d'oeufs, les étiquettes sont souvent trompeuses
© REMKO DE WAAL / ANP / 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude de la répression des fraudes indique que sur 193 entreprises de conditionnement d’œufs, 25% sont en infraction. Comment distinguer les arnaques ?

Les Français sont de grands consommateurs d’œufs. 15 milliards sont consommés chaque année, soit 216 œufs par habitant. On en trouve de toute sorte : bio, gros calibre, élevés en plein air, etc. Mais une enquête de la répression des fraudes nous apprend que les règles d'étiquetage sont encore loin d'être respectées à la lettre. Sur 193 entreprises de conditionnement d’œufs, 25% sont en infraction. Sur Europe 1 mardi matin, Célia Potdevin, de l'association de consommateurs CLCV, a détaillé les principales anomalies constatées.

  • Le mode d'élevage

Parmi les infractions relevées, l'une des plus récurrentes consiste à déclarer que les œufs vendus ont été pondus par des poules élevées en plein air, alors qu'elles ont été élevées en batterie. Un cas souvent malveillant de la part des industriels, qui s'apparente clairement à de la publicité mensongère. Autre cas d'arnaque habituel : l'illustration présente sur l'emballage où l'on peut voir des poules gambader en toute liberté dans l'herbe, laissant croire le consommateur à un mode d'élevage sain. En vérité et dans certains cas, il s'agit d’œufs de batterie. "Le consommateur va s’imaginer acheter un produit avec un certain standard de qualité, mais il va être trompé", a déploré Célia Potdevin.

  • La date de consommation recommandée

Dans d'autres cas, la date de consommation recommandée indiquée sur l'emballage a été mal calculée. Selon les règles en vigueur, un œuf ne peut être consommé au-delà de 28 jours après la ponte. "On s’est retrouvés avec des boîtes où il était indiqué largement plus de 28 jours", a constaté Célia Potdevin. A tel point que la date de consommation recommandée était de plusieurs mois... Ce qui pose clairement la question de la salubrité de l’œuf consommé.

  • La période de mise en vente maximum

Autre source d'inquiétude, l'ignorance d'un certain nombre d’entreprises de conditionnement sur la réglementation. "Ils ne savaient pas qu’il fallait retirer les œufs sept jours avant la date de consommation recommandée, soit 21 jours après la ponte", a fustigé Célia Potdevin.

 

Pour rappel

Sur les coquilles d’œufs, vous pouvez déjà avoir un certain nombre d'informations en lisant le code tamponné. Les premières lettres sont celles du pays d'origine (FR pour France, par exemple). Le chiffre qui suit indique le mode d'élevage de la poule qui a pondu l’œuf. 

0 = œuf bio

1 = poules élevées en plein air

2 = poules élevées au sol

3 = poules élevées en batterie

 

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents