Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Vache folle : confirmation du cas d'ESB détecté dans les Ardennes

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 24 Mars 2016, 11:40am

Catégories : #Santé

Le ministère de l'Agriculture, qui évoquait un cas suspect détecté dans les Ardennes le 17 mars, a confirmé jeudi qu'il s'agit bien d'un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine.

Le retour de la vache folle en France ? C'est confirmé. Le ministère de l'Agriculture, qui suspectait depuis le 17 mars un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) détectée chez une vache de race Salers , dans une exploitation du département des Ardennes, a confirmé jeudi qu'il s'agit bien de l'ESB. "La détection de ce cas isolé atteste de l’efficacité de notre système de surveillance mis en place en France tout au long de la chaîne alimentaire", souligne le ministère qui ajoute que la détection de ce cas n’a aucune conséquence pour le consommateur.

Dans la ferme des Ardennes, une centaine de bovins"sur les 400 vaches Salers que compte l'exploitation, vont être abattues sous trente jours, a précisé jeudi le ministère.

Et ensuite, que va-t-il se passer ? Ce cas isolé a été notifié ce jour à la Commission européenne et à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Il s’agit du troisième cas isolé d’ESB de ce type détecté en Europe depuis 2015. Le dernier cas détecté dans l'Hexagone l'avait été, lui, en 2011.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll va solliciter la Commission européenne afin qu’elle saisisse l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) en lien avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour mieux comprendre l’origine et la cause de ces cas isolés chez des bovins jeunes.

Réunion vendredi

De son côté, "le Directeur général de l’alimentation réunira vendredi 25 mars matin les membres du Conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) afin de présenter les mesures de gestion à mettre en oeuvre", poursuit le communiqué.

Dommage pour la France qui avait été requalifiée pays à "risque négligeable" pour l'ESB en mai 2015 par l'Organisation mondiale de la santé animale. Conformément à la réglementation européenne, la principale conséquence de cette confirmation se traduira par une adaptation technique du traitement de certaines parties d’animaux non destinées à la consommation (matériels à risque spécifiés ou MRS).

les echos
 

Commenter cet article

angel 24/03/2016 13:07

Les débiles humains n ont pas encore compris que les vaches mangent de l'herbe pas de farines animales, mais débiles humains avec sont cerveau atteint ne comprends pas grand chose.

Nous sommes sociaux !

Articles récents