Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Ville du Havre veut acheter 700 000 m2 de terrains, pour les rendre à la nature

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 21 Avril 2016, 20:46pm

Catégories : #Environnement

La Ville du Havre a présenté son projet de valorisation du plateau de Dollemard. Son ambition : rendre cet espace à la nature. Elle doit acheter 700 000 m2 de terrains.

La ville du Havre (Seine-Maritime) va acquérir des terrains à proximité de l'aéroport (photo : © P. Boulen/CODAH) La ville du Havre (Seine-Maritime) va acquérir des terrains à proximité de l'aéroport (photo : © P. Boulen/CODAH)

En conseil municipal, lundi 11 avril 2016, la Ville du Havre (Seine-Maritime) a relancé le projet de revalorisation du plateau de Dollemard. « Beaucoup le pensaient en souffrance. Par cette délibération, nous lançons un signal fort : nous mènerons ce projet, aussi long soit-il à mener, à son terme », indique à Normandie-actu, Marc Migraine, l’adjoint au maire, en charge de l’environnement.  La Ville doit acquérir 700 000 mde terrains pour donner corps à son projet. Elle n’en a acquis qu’une partie, dans l’immédiat.

Un espace naturel remarquable

Le plateau de Dollemard est considéré, par la municipalité, comme un site naturel remarquable. Il est d’ailleurs en partie classé espace naturel sensible et site Natura 2000. Il se situe le long des falaises typiques du pays de Caux. Des falaises le long desquelles, une fois que la Ville aura rétrocédé les terrains, le conservatoire du littoral pourra aménager un sentier, comme celui qui chemine jusqu’à Étretat. La Ville, elle, souhaite aménager sur les terres, des aires de pique-nique, de loisirs, et de promenades. Coût global de l’opération : 3 millions d’euros. Un million est consacré à l’acquisition des terres.

Nous souhaitons rendre à cet espace son caractère sauvage et aider la faune et la flore typique de ce milieu à reprendre ses droits. En bordure de falaise, nous avons des espèces singulières, comme le chou marin. Nous voulons les retrouver à Dollemard », insiste l’élu du Havre.

Ce projet sera mené en concertation avec la Ville de Sainte-Adresse qui a également un projet ambitieux d’aménagement du cap de la Hève tout proche, pour en faire un site naturel et touristique majeur.

Procédure d’utilité publique

Pour parvenir à son but, la Ville a lancé, en 2012, une procédure de déclaration d’utilité publique, afin de justifier de l’acquisition des 700 000 m2 qui composent le plateau.  Le projet est éligible à des fonds européens comme le Feder (Fonds européen de développement régional). La municipalité du Havre les a déjà sollicités. Sur ce site, quelques rares habitations, un centre de tir, des jardins potagers, des bunkers… Le projet avait fait peur à sa présentation ; des recours avaient été déposés. Une bataille s’est engagée notamment entre mairie et centre de tir.

Un centre toujours en place alors qu’il doit disparaître dans le projet final », concède Marc Migraine.

La municipalité a cependant réussi, déjà, à faire l’acquisition d’une partie de la surface totale. La Ville entre ainsi dans une procédure de négociations à l’amiable avec les propriétaires du plateau.

Il s’agit d’un projet de longue haleine qui va s’étirer sur plusieurs mandats », prévient l’adjoint.

La Ville entend rendre le plateau de Dollemard à la nature et sécuriser les abords de la falaise dont le recul, chaque année, est sensible. Jusqu’à 20 centimètres chaque année.

Commenter cet article

Gabriel 21/04/2016 22:02

Grosse magouille en vue.histoire de gros sous. A qui appartiennent ces terrains ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents