La vérité est-elle ailleurs? Le directeur de campagne d'Hillary Clinton veut en tout cas qu'elle soit accessible à tous. John Podesta a déclaré ce jeudi 7 avril que "les Américains sont prêts à connaître la vérité", éveillant la curiosité aux Etats-Unis et ailleurs.

Un passionné de la question

Les propos de John Podesta soulèvent un vif intérêt outre-Atlantique, mais ce n'est pas la première fois que cet ancien membre de l'équipe de Bill Clinton aborde la question de la possibilité d'une vie extraterrestre. Dans un pays que la question obsède, John Podesta avait tenté dès 2014 d'obtenir la déclassification de tous les documents du gouvernement relatifs à la chasse aux Ovnis.

Incapable de convaincre Barack Obama, il avait alors déclaré que cet échec était sa "plus grande déception de l'année". Cette fois, c'est Hillary Clinton que John Podesta pourrait tenter de convaincre, sans que l'on sache vraiment le contenus des révélations que pourrait faire l'Etat américain.

La Zone 51 en priorité

Dans une interview à CNN, John Podesta a déclaré qu'Hillary Clinton "s'engageait, dès son accession à la présidence, à déclassifier tous les dossier détenus par le gouvernement américain" car "son mari, Bill Clinton, s'intéressait beaucoup à la Zone 51 quand il était président".

La Zone 51, base de l'armée enfouie en plein désert du Nevada, est au coeur de toutes les rumeurs concernant les découvertes américaines en matière de vie extraterrestre. Certains l'a soupçonnent d'abriter les technologies extraterrestres découvertes lors des voyages spatiaux effectués par la Nasa.