Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Pour la deuxième fois, des chercheurs ont enregistré en temps réel des sons provenant de l'univers et non de la Terre

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Avril 2016, 15:08pm

Catégories : #UFO

Des sons extraterrestres entendus aux confins de l’univers

Paris Match|
Illustration d'un satellite en Allemagne.
Illustration d'un satellite en Allemagne.SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Pour la deuxième fois, des chercheurs ont enregistré en temps réel des sons provenant de l'univers et non de la Terre. Bien qu'ils soient connus auprès de la communauté scientifique, leur origine demeure toujours un mystère.

En février dernier, une équipe d’astronomes a déclaré avoir enregistré en temps réel un événement exceptionnel : une salve de signaux radio venue d’ailleurs. Cependant, leur captation étant extrêmement difficile, la communauté scientifique a rapidement remis en cause la fiabilité de ces enregistrements. Mais début avril, deux chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, Peter Williams et Edo Berger, ont montré que les sons enregistrés étaient biens une rémanence (comme le petit bruit lorsqu’on éteint une vielle télévision, ndlr) originaire du noyau d’une galaxie lointaine, peut-on lire dans un communiqué.

 

Ce type de bruit, scientifiquement appelé «sursaut radio rapide» (fast radio burst –FRB- en anglais), n’est pas d’origine humaine mais bien extraterrestre. Bien que l’on ne connaît pas leur origine, on sait qu’ils se produisent près de 10 000 fois par jour dans le ciel, grâce à une étude réalisée par des chercheurs de l’observatoire d’Arecibo en 2014. Les premiers ont été entendus en 2007.

FRB 150418 serait-il la clé pour révéler l'origine de ces sons ?

Ce nouvel enregistrement, baptisé FRB 150418, vient à nouveau soulever le questionnement des scientifiques : quelle est son origine ? Après analyse, ils pensent qu’il provient d’un noyau d’une galaxie, qui rejetterait des jets de matière à cause d’un trou noir qui l’alimente.

«En ce moment, la science des sursauts radio rapide est au même stade que les explosions de rayons gamma il y a 30 ans. Nous avons vu ces choses apparaitre et disparaitre, mais nous ne savions pas où ils étaient et la cause de leur formation. Maintenant nous avons des preuves solides pour vérifier leur origine. Avec plus de données et plus de chance, j’espère que nous allons finalement résoudre le mystère des sursauts radio rapide également», a déclaré Peter Williams. 

Commenter cet article

mamie 13/04/2016 18:29

il faudrait arrêter de penser que nous sommes la seule civilisation
a exister dans l'univers. Etre scientifique c'est souvent vouloir
ignorer que nous ne sommes que des enveloppes charnelles à véhiculer
un centre d'énergie et d'ondes et que d'autres planètes nous sont certainement supérieures.

Nous sommes sociaux !

Articles récents