Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Étoiles filantes : pluie d'êta-Aquarides dans la nuit du 5 mai !

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Mai 2016, 13:54pm

Catégories : #Espace

Les météores sont de retour… et vont nous offrir un spectacle somptueux ! Dans la nuit de jeudi à vendredi, lancées à toute vitesse, plusieurs centaines d’êta-Aquarides vont en effet s’abattre sur notre atmosphère et laisser derrière elles autant de magnifiques traînées lumineuses ! Pour vous préparer à cette nuit si spéciale, voici ce qu’il fait savoir.

Les êta-Aquarides, c’est quoi ?

Cet essaim d’étoiles filantes associé au passage de la comète de Halley été observé pour la première fois en l’an 401. Mais il a fallu attendre 1399 ans pour que, en 1870, un certain L. Tupman les découvre de façon très officielle !

Crédit photo : Asim Patel / Wikipedia
Crédit photo : Asim Patel / Wikipedia

A quelle vitesse progressent-elles ?

Les êta-Aquarides sont particulièrement rapides. Elles filent à 66 kilomètres par seconde !

En verra-ton beaucoup ?

Oh oui ! Il en passera jusqu’à 55 par heure et, par chance, nous pourrons facilement les observer : l’absence de la Lune garantira, cette nuit-là, des conditions optimales (à condition que les nuages ne s’en mêlent pas !)

shutterstock_378498451
Source : Shutterstock

A quelle heure les observer ?

Comme pour la plupart des pluies d’étoiles filantes, le moment idéal est juste avant l’aube. Dans le cas présent (et pour la France) le meilleur moment sera très probablement vendredi matin… à 3h45 ! Pourquoi si tôt ? Parce que, dès 4h15, les premières lueurs du jour apparaîtront déjà (et gâcheront le spectacle).

Où regarder ?

Les pluies d’êta-Aquarides sont visibles de n’importe quel endroit dans le monde. Juste un conseil : préférez les zones isolées et hors de portée des points de lumière artificielle.

Vers où regarder ?

Idéalement, vers le sud-est !

 

taurides-etoiles-filantes-novembre-une

Et si on n’est pas disponible cette nuit-là ?

Le 6 mai à 3h45 représente l’apogée de la pluie d’êta-Aquarides. Mais, 24 heures avant et 24 heures après cette date, d’autres étoiles filantes pourraient tomber en nombre. D’ailleurs l’essaim ne cessera totalement son activité que le 28 mai…

Après un réveil si matinal, la journée du vendredi sera sans doute un peu longue pour tout le monde… Mais on la vivra avec des tas d’étoiles dans les yeux… et on aura tout le week-end pour se reposer ! Vive les êta-Aquarides !

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents