Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Même dilué 50 fois, le Roundup tue encore !

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 4 Mai 2016, 08:29am

Catégories : #Environnement

Une étude montre qu'en diluant encore 50 fois la solution préconisée du Roundup «agricole», il tue encore un champignon-test. L'Aspergilus nidulans est un petit champignon utilisé en recherche agricole un peu à la manière d'une souris de laboratoire.
 

L'Aspergilus nidulans est un petit champignon utilisé en recherche agricole un peu à la manière d'une souris de laboratoire. Ce champignon est un organisme vivant, il est présent dans les sols. Sa présence, ou son absence, est un bon test de la santé d'un sol. On l'utilise donc en recherche agricole pour tester la toxicité de certaines molécules sur les végétaux.

Dans le cadre d'une étude portant sur la toxicité d'une solution de Roundup, version agricole professionnelle GT PLUS, il est apparu qu'en utilisant une solution diluée 50 fois par rapport à celle préconisée par le fabricant Monsanto, 100% des champignons étaient tués.

Si l'on dilue encore une fois (dilution 100/dose préconisée), 50% des champignons sont tués.

Lire ici.

La principale conclusion est que les doses préconisées pour le Roundup, comme herbicide par le fabricant, sont très largement supérieures aux doses qui sont déjà toxiques pour une végétation "normale".

Mais cette étude a également permis de mettre en évidence une autre forme de toxicité du Roundup. Une toxicité différente de celle déjà observée sur les cellules animales et concernant cette fois le métabolisme énergétique et respiratoire des plantes.

D'après le responsable scientifique de cette étude, ces constats pourraient remettre en cause ce que nous savons des effets "cachés" du Roundup. Même à des doses où l'on observe pas de toxicité, il pourrait exister des effets sur les mécanismes énergétiques et respiratoires des organismes vivants (plantes, animaux, humains).

L'effet "cocktail" du Roundup, à savoir la toxicité supplémentaire due à certains de ses composants (autre que le célèbre glyphosate) est également à nouveau mise en évidence.

Décidément, notre "parfait désherbant des jardins" n'en finit pas de nous révéler ses propriétés cachées !

Blog Médiapart

Commenter cet article

JeanFLAMME 07/05/2016 02:59

Affligeant !
Et dire qu'ils existent des couillons d'agriculteurs se prétendant encore être les "jardiniers de la nature".
Des assassins de masse, des ravageurs ça oui, des prédateurs de l'agro-industrie du MeRdef ça c'est indiscutable mais aussi un regroupement de voleurs de terres sachant qu'il leur en faut des centaines voir même des milliers d'hectares confisqués au commun, au collectif des citoyens de ce monde pour produire leur malbouffe. Une malbouffe qui ne nourrit même pas. Cela tellement leurs semence sont dégénérées comme eux !
Force est de constater que dans la chaîne de production alimentaire, il n'y a aucun spécialiste de la nutrition. Ce sont des semenciers et des inventeur de graines manipulées (INRA) répondant uniquement à un besoin industriel (panification, anti-verse) ou marketing, puis ce sont des vendeurs de mécaniques (Tracteur, semoir …) puis des agriculteurs cherchant le volume et non la qualité nutritive, puis des vendeurs de pesticides (Qui tuent "cide" la peste) avec des invention des gazs militaires.
Au final, ce sont des distributeurs de grande surface (GMS) ne voulant que rentabiliser leurs longueurs de linéaires ou leurs mètres carrés d'étales.
Constat ? Aucun spécialiste de la nutrition n'est présent dans la filière. Cela tant et si bien qu'il faut maintenant manger 50 oranges pour avoir les qualités nutritives d'une orange des années 50 et manger 20 pommes pour avoir l'équivalent d'une pomme nutritive de 1950. Les œufs sont remplit de déséquilibres oméga 3/6 et d'antibiotiques, etc. Ne parlons même pas de la dégradation du blé et de tout ce que produit cette filière industrielle.

Nous sommes sociaux !

Articles récents