Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Perturbateurs endocriniens: lancement d'une campagne de sensibilisation

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 12 Mai 2016, 08:48am

Catégories : #Santé

Des objets sans bisphénol A
Des objets sans bisphénol A - HALL PHILIP/SIPA

 

 

Eviter pesticides et récipients en plastique

C’est ce jeudi que plus de 2.000 médecins des gynécologues, des endocrinologues ainsi que deux services hospitaliers de Limoges lancent une campagne d’information sur lesperturbateurs endocriniens, aussi bien présents dans l’air que dans les aliments consommés par les Français. Comme l’indique son slogan (« la société doit protéger les femmes enceintes et leurs bébés »), la campagne se penche surtout sur les femmes enceintes.

Ainsi, les médecins vont dès ce jeudi afficher des messages de sensibilisation dans les salles d’attentes des cabinets médicaux et hôpitaux et distribuer des brochures aux couples se préparant à accueillir un nouveau venu. Avec, à chaque fois, des mises en situation de cas de contamination. « Je réchauffe des aliments dans des récipients en plastique ou avec des revêtements antiadhésifs », ou encore « Je projette de refaire à neuf une chambre pour le bébé », mais aussi « J’utilise de nombreux produits d’entretien et des insecticides dans la maison. »

A l’inverse, les affiches et brochures préconisent l’utilisation de récipients en verre, la consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique, ainsi que la cessation de l’utilisation d’insecticides et d’herbicides.

Pas de législation européenne pour encadrer la plupart des perturbateurs endocriniens

 

A l’heure actuelle, seul le Bisphénol A est banni des biberons et autres contenants alimentaires. La législation concernant les autres perturbateurs endocriniens est difficile à établir étant donné que les pays européens ont du mal à se mettre d’accord sur la liste à fixer. Une situation qui a le don de faire perdre patience aux professionnels de la santé, pour qui « il est temps de traduire les données de la recherche en objectifs de prévention. »

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents