Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Réfugiés: Anne Hidalgo annonce la création d'un camp humanitaire au nord de Paris

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 31 Mai 2016, 15:40pm

Catégories : #Société

 

 

 

Anne Hidalgo a annoncé la création, à Paris, d'un camp humanitaire destiné à héberger les migrants.
 

Un camp humanitaire aux normes internationales, destiné à l'accueil et à l'hébergement des réfugiés, sera prochainement ouvert au nord de Paris, a annoncé ce mardi la maire de la ville, Anne Hidalgo.

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé ce mardi la création d'un camp humanitaire au nord de la capitale, avec l'aide des associations, pour accueillir et héberger des réfugiés. "Je souhaite que ce centre soit à la fois un accueil de jour pour évaluer la situation des personnes, et aussi un site qui permette l'hébergement des personnes qui arrivent démunies", a indiqué Anne Hidalgo, face à la presse.

"Nous avons identifié plusieurs sites dans le nord de Paris sur lesquels nous pourrons créer un centre avec l'Etat, même si je prends seule cette initiative, aux conditions de l'ONU", a ajouté la maire de Paris. "Dans les jours qui viennent, nous communiquerons sur le lieu pour démarrer rapidement les travaux", a-t-elle précisé.
Le camp de Grande-Synthe, dans le Nord, est le premier camp de réfugiés installé par les autorités en France métropolitaine.

Une ouverture d'ici "un mois à un mois et demi"

Ce camp, qui "s'inspirera de ce qui a été fait à Grande-Synthe", dans le Nord, respectera les "conditions réglementaires" et "celles des camps de réfugiés et de migrants édictées par l'ONU et le HCR" (Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés), a-t-elle assuré. Cela signifie des hébergements modulaires, "qui puissent être installés rapidement" mais avec "tout le confort nécessaire".

L'ouverture ne se fera pas avant un mois à un mois et demi. La maire n'a pas précisé les dimensions requises pour ce terrain, mais il devra être "suffisamment vaste pour accueillir plusieurs centaines de personnes". "Je souhaite que l'État soit partenaire", a martelé Anne Hidalgo, accompagnée pour cette conférence de presse des associations partenaires du projet: Emmaüs, France Terre d'asile et Aurore.

L'idée est que "nous ne voyons plus ces campements indignes" et que "les personnes qui arrivent démunies ne soient pas contraintes d'aller sous des métros ou sur des sites comme celui que nous connaissons à Eole", où un campement de migrants s'est récemment reconstitué dans le nord de Paris, a-t-elle ajouté, en répétant: "Il faut passer à la vitesse supérieure."

Commenter cet article

Wolber 01/06/2016 07:58

Nous vivons dans un simulacre de démocratie. La seule solution, pour redevenir maîtres de notre destin, celle préconisée par Etienne Chouard : écrire nous-mêmes nos lois et les adopter par référendum. Il ne s'agira plus de choisir nos maîtres, parmi ceux que les véritables détenteurs du pouvoir veulent bien nous présenter, mais de choisir les lois qui régentent notre vie. On se plantera peut-être parfois, mais c'est nous, le peuple, qui auront fait les choix.

Serge 01/06/2016 02:38

L'abbé Pierre va se retourner dans sa tombe, lui qui demande des moyens pour l' hébergement des sans abris depuis 1954 sans rien recevoir. Normal que l'on aide les refugies c'est des etre humains comme nous, Mais scandaleux que l'on a laisser durant toutes ses années et que l'on laisse encore mourir de froids et de faim d'autres etre humains sous prétexte qu'ils sont Français!

citizen 31/05/2016 23:21

non non les sdf resterons dehors, abandonné par leur pays, aux armes citoyens reveillez vous !!!

ROBERT 31/05/2016 18:34

Il n'y aura alors plus de SDF dans Paris et sa région ?

Max Planc 31/05/2016 18:25

Quel triste spectacle que donne la France actuellement, j'ai pitié des futures générations de "Français" .

Nous sommes sociaux !

Articles récents