Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Cancer: les souffrances oubliées des proches

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 9 Juin 2016, 14:53pm

Catégories : #Société

Cancer: les souffrances oubliées des proches
Voir les photos
Wyatt Fisher/www.ChristianCrush.com/Flickr / Wyatt Fisher/www.ChristianCrush.com/Flickr

Soutien essentiel des malades, les aidants ont tendance à taire leur propre douleur. Les difficultés financières, psychologiques et de santé sont pourtant réelles, montre une étude de la Ligue contre le cancer.

Juste un mauvais moment à passer. Serrons les dents, ça ira mieux plus tard. «C'est ce que se disent beaucoup de proches de malades du cancer, qui sacrifient beaucoup de choses pour les aider», constate Emmanuel Jammes, délégué à la mission société et politique de santé de la Ligue nationale contre le cancer.

Or si l'on se soucie de plus en plus des «aidants»de personnes souffrant de maladies neurodégénératives, les proches de malades du cancer passent souvent inaperçus. Ils seraient pourtant près de 5 millions entourant 2 millions de malades en France, selon une étude dévoilée ce jeudi dans le cadre de la présentation du 5e rapport de l'Observatoire sociétal des cancers. Mené par Ipsos, ce travail s'appuie sur 21 entretiens de plus d'une heure chacun et deux enquêtes menées, l'une auprès de 2149 adultes représentatifs de la population, l'autre auprès de 5010 aidants âgés de 16 ans et plus.

10% de la population concernée

«Près d'un Français sur 10 aide actuellement un malade du cancer!», insiste Emmanuel Jammes. Parmi eux, 10% sont seuls face à «leur» malade, 22% «essentiellement seuls» selon la Ligue, qui éditait en 2013 l'ouvrage collectif Les proches, ces autres victimes du cancer(édition Autrement). Soutien moral (61% des personnes interrogées), médical (37%), domestique (36%) ou aide pour les gestes quotidiens (32%)… «Lors d'une enquête menée en 2011, 82% des malades atteints de cancer citaient leur aidant comme un soutien indispensableface à la maladie», ajoute Emmanuel Jammes.

Mais l'espoir de guérison est toujours présentdans le cancer (6 personnes sur 10 en guérissent). Conséquence: pendant cette période, «les aidants mettent leur vie entre parenthèses, taisent leur douleur. Ils demandent que le (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents