Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Cannabis à l'adolescence : anomalies cérébrales et capacités de mémoire réduites

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 12 Juin 2016, 20:14pm

Catégories : #Santé

La consommation quotidienne de cannabis à l'adolescence est liée à des anomalies dans la forme de l'hippocampe du cerveau et des résultats inférieurs à des tests de mémoire au début de l'âge adulte, montre une étude publiée dans la revue Hippocampus.

L'hippocampe est important pour la mémoire épisodique(ou mémoire autobiographique) qui est la mémoire à long terme des événements de la vie.

 

Matthew J. Smith et John Csernansky de l'Université Northwestern ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 97 adultes au début de la vingtaine qui avaient commencé à consommer du cannabis à 16 ou 17 ans, avaient consommé quotidiennement pendant environ 3 ans et avaient cessé depuis environ 2 ans. Ils n'avaient pas consommé d'autres drogues que le cannabis.

Les participants se divisaient en 4 groupes : des adultes en santé ayant consommé du cannabis; un groupe de comparaison n'ayant jamais consommé de cannabis; un groupe de schizophrènes ayant consommé du cannabis; et un groupe de schizophrènes n'ayant jamais consommé de cannabis.

Le test de mémoire consistait à écouter une série d'histoires pendant environ 1 minute et à se rappeler autant de contenu possible 20 à 30 minutes plus tard. Le test évaluait les capacités d'encoder, d'emmagasiner et de se rappeler des détails.

Les participants en santé qui avaient consommé du cannabis avaient des résultats réduit de 18% au test de mémoire comparativement aux participants en santé n'en ayant jamais consommé. Plus ils avaient consommé longtemps, plus la forme de l'hippocampe était anormale. Les schizophrènes qui avaient consommé du cannabis avaient des capacités de mémoire réduites de 26% comparativement aux schizophrènes n'en ayant jamais consommé.

Des recherches précédentes de la même équipe ont aussi montré des performances réduites en ce qui concerne la mémoire à court terme et la mémoire de travail ainsi que des formes anormales de structures cérébrales dans le sous-cortex dont le striatum, le pallidum et le thalamus.

Psychomédia avec sources: Northwestern UniversityHippocampus
Tous droits réservés

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents