Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des scientifiques ont découvert une nouvelle sorte de météorite qui pourrait changer l'histoire du système solaire

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 15 Juin 2016, 06:26am

Catégories : #Espace

Un nouvelle météorite fossilisée, nommée "Öst 65", vient d'être découverte en Suède. Elle confirmerait la super-collision qui aurait eu lieu entre deux astéroïdes géants il y a des millions d'années.

Deux gigantesques astéroïdes se seraient écrasés l’un contre l’autre il y a près de 470 millions d’années, répandant leurs viscères partout dans le système solaire.

Aujourd’hui, les scientifiques ont annoncé avoir trouvé une nouvelle sorte de météorite qui confirmerait que cette lointaine collision a bel et bien eu lieu. La météorite fossilisée en question a été découverte dans une carrière calcaire en Suède.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1157932fmeteorite.jpg© Fournis par France Médias Monde https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1157932fmeteorite.jpg

Birger Schmitz

Cette nouvelle météorite, appelée "Öst 65", pourrait aider les scientifiques à en savoir plus sur l’histoire de notre système solaire – jusqu’à la moindre petite perturbation de l'orbite de nos planètes autour du Soleil – selon une nouvelle étude publiée dans le journal Nature Communications.

Une météorite jamais trouvée sur Terre

"La météorite que nous avons trouvée sur une couche de l’Ordovicien était jusqu’alors inconnue", a expliqué à Mashable Birger Schmitz, co-auteur de l’étude. Les nouvelles découvertes des chercheurs soutiennent l'idée que les types de pierres spatiales tombées sur Terre par le passé sont significativement différents de ceux qui s’écrasent sur la surface terrestre aujourd’hui, ajoute Birger Schmitz.

"Cela veut aussi dire que les météorites d’aujourd’hui, sur lesquelles nous fondons notre compréhension du système solaire, ne sont finalement pas très représentatives de ce qui se passe dans l’univers", explique le chercheur.

Jusqu’ici, les météorites de type chondrite étaient les seules, fossilisées, à avoir été identifiées sur Terre. Les scientifiques pensent qu’elles proviennent d’un seul et même objet spatial de 100 à 150 kilomètres de long, qui aurait explosé à la suite d'une collision il y a des centaines de millions d’années.

Les scientifiques n’avaient jamais trouvé de morceaux de l’autre objet entré en collision avec l’astéroïde, mais Birger Schmitz et ses collègues pensent enfin avoir mis le doigt dessus grâce à leur nouvelle trouvaille.

Une pluie de météorites

Cette nouvelle météorite, qui ne ressemble à aucune autre sur Terre, a été trouvée à côté de rochers spatiaux de type chondrite qui datent tous de la même période : il y a 470 millions d’années. "Une pluie de météorites a inondé la Terre à cette période", explique le scientifique. "Encore aujourd’hui, près d’un tiers des météorites tombées sur Terre proviennent de cet évènement."

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1157972fmeteoritequarry.jpg© Fournis par France Médias Monde https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1157972fmeteoritequarry.jpg

Birger Schmitz

L’objet spatial qui a donné naissance à la météorite "Öst 65" mesurait probablement seulement un dixième de la taille de l’astéroïde sur lequel il s’est écrasé. "Quelques-unes des plus larges familles d’astéroïdes, notamment les Flora ou Gefion, se sont formées à ce moment là", explique Birger Schmitz. "Ces familles ont des milliers de membres."

Et il y a probablement encore des milliers d’autres types astéroïdes à découvrir.

Au-delà de l’étude sur les roches spatiales

Les météorites sont, en général, des découvertes rares sur terre, car beaucoup d’entre elles subissent l’érosion ou sont altérées avec le temps. "Il est entièrement possible que de nombreux types d’astéroïdes n’aient pas encore été identifiés, et cette nouvelle étude en est une belle preuve", explique Christian Koeberl, un expert en météorite, à Mashable. "Les données sont claires et convaincantes. C’est un nouveau type de météorites, et il y en a probablement beaucoup d’autres."

Les recherches de Birger Schmitz montrent que certaines météorites qui se sont écrasées sur Terre par le passé n’avaient jusqu’ici pas encore été trouvées. Cela pourrait signifier que des évènements importants ayant eu lieu dans le système solaire – comme un changement important de l’orbite des planètes – aurait pu altérer le type d’astéroïdes présents dans la zone autour de notre planète.

"Si nous remarquons que des changements dans la ceinture d’astéroïdes sont corrélés avec ceux de la biosphère ou du climat de la Terre, alors nous serons plus en mesure de lier l’histoire de la Terre à celle du système solaire", conclut Birger Smichtz.

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable

Représentation artiste d'une collision d'astéroïdes.: https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1158072fasteroid.jpg© NASA, JPL-CALTECH

crochereuil
  •  

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents