Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les poissons sont capables de reconnaître les visages humains

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 9 Juin 2016, 13:21pm

Catégories : #Sciences

Le Toxote chatareus ou poisson-archer est un poisson tropical. - Wikimedia Commons / CC

Le Toxote, un poisson exotique, a démontré son talent pour reconnaître les visages, en dépit de son petit cerveau qui ne contient pas de zone dédiée à cette capacité.

Pas si bête : un poisson tropical s'est montré capable de reconnaître les visages humains, démontre une étude publiée dans le journal Scientific Reports . C'est une première pour un poisson, souligne l'Université d'Oxford, qui a participé à l'étude, avec l'Université de Queensland.

L'auteur de cet exploit est le Toxote, également appelé poisson-archer. Ce petit poisson exotique au corps rayé de bandes noires était déjà connu pour sa capacité à envoyer des jets d'eau très précis pour chasser des insectes à la surface de l'eau. Et c'est justement grâce à cette capacité que les chercheurs ont pu tester son acuité visuelle.

Le poisson a été entraîné à reconnaître un visage humain, projeté sur un écran d'ordinateur au-dessus de son aquarium, et à envoyer un jet d'eau sur ce visage. On a ensuite montré au poisson ce même visage, mais entouré d'autres faces humaines, assez peu différentes. L'expérience a été réalisée ainsi avec 44 visages. Et dans huit cas sur dix, le poisson crachait avec succès sur le bon visage, comme on peut le voir sur cette vidéo :

 

Dans une seconde expérience, les poissons devaient travailler sur 18 visages en noir et blanc. Là encore leur taux de réussite a été supérieur à 80%.

Les poissons n'ont pas de néocortex

Etre capable de faire la distinction entre un grand nombre de visages est pourtant « une tâche étonnamment difficile », commente le Dr Caitlin Newport , une des auteurs de l'étude, « car les visages humains partagent les mêmes caractéristiques de base ».

Les scientifiques ont d'ailleurs longtemps considéré que cette tâche ne pouvait être accomplie par les primates, dont le cerveau comprend une partie élaborée et étendue chargée de traiter l'information sensorielle : le néocortex. Chez l'homme, ce néocortex représente 80% du poids du cerveau.

En revanche, le petit Toxote, comme tous les poissons, ne possède pas de néocortex. « Le fait que le poisson-archer puisse apprendre cette tâche suggère donc qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un cerveau complexe pour reconnaître des visages », déduit Caitlin Newport. Toutefois, il est « hautement improbable » que cette capacité soit partagée par toutes les espèces de poissons.

Les oiseaux, chiens, vaches en sont aussi capables

Cette capacité surprenante n'est pas réservée aux poissons. Il a déjà été montré que des oiseaux pouvaient reconnaître des visages mais ils possèdent des structures qui peuvent s'apparenter à un néocortex.

On sait aussi que les chiens, les chevaux, les vaches et les moutons par exemple sont capables de reconnaître des visages. Ils sont dotés d'un néocortex et ils ont de plus été domestiqués, ce qui laisse à penser que l'évolution les a conduit à apprendre à reconnaître celui qui leur apportait des soins.

Il faut toutefois préciser que dans le cas de cette étude sur le poisson, l'expérience montre que les Toxotes ont une grande acuité visuelle, mais pas forcément qu'ils associent cette image à un visage humain, encore moins à une émotion particulière.

http://www.lesechos.fr/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents