Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les volcans de la planète ont un coup de chaud

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Juin 2016, 14:30pm

Catégories : #Changements terrestres

Le Piton de la Fournaise à La Réunion, l'Etna en Sicile ou encore le Kilauea à Hawaï... Toute une série de volcans ont eu un coup de chaud ces derniers jours. C'est toujours spectaculaire, souvent dangereux, parfois meurtrier. Tour en images de ces [quelques] éruptions. 

© Richard Bouhet/AFP
Le Piton de la Fournaise, à La Réunion, est entré en éruption jeudi 26 mai.
 


L'Etna, toujours grandiose 

L'Etna (3 350 m) en Sicile, fait à nouveau parler de lui. Plutôt calme depuis six mois, il crache des cendres et de la lave depuis mercredi. Ce n'est pas une surprise : l'Etna est entré en éruption plus de 80 fois en un siècle. C'est le volcan le plus actif du continent européen. 

© Capture d'écran YouTube/Turi Caggegi

À La Réunion, « volcan la pété » 

Le Piton de la Fournaise (2 632 m) à La Réunion, est en éruption depuis jeudi. « Volcan la pété », dit-on plutôt en créole. Cela faisait quelques jours que ce volcan, un des plus actifs du monde, était secoué de soubresauts. Le préfet de La Réunion a déclenché le plan Orsec volcan, qui interdit les abords du volcan. Mais il n'y a pas de danger pour la population : les lieux sont inhabités. C'est la première éruption de l'année. La dernière remontait au 18 décembre : c'était la quatrième en moins d'un an. 

© Richard Bouhet/AFP

Ça sent le soufre au Costa Rica 

Le volcan Turrialba (3 340 m), qui n'a pas une renommée mondiale, est cependant un des volcans les plus surveillés du Costa Rica. Il se trouve au centre du pays, à une trentaine de kilomètres de la capitale, San José. Assez pépère depuis le XIXe siècle, il multiplie les poussées de fièvre depuis 2010. C'est un volcan « gris », dont il faut se méfier : ses éruptions peuvent être explosives. Depuis une semaine, le Turrialba dégage d'importantes quantités de cendres et de gaz. À San José, l'air empeste le soufre. Des écoles ont été fermées et plusieurs centaines de personnes présentant des troubles respiratoires ou des problèmes de peau se sont présentées dans les hôpitaux. Selon les volcanologues, c'est la plus forte éruption depuis six ans. 

© Ezequiel Becerra/AFP


Le Sinabung, un tueur 

Autre volcan dont les éruptions sont redoutées : le Sinabung (2 460 m) dans le nord de l'île de Sumatra, en Indonésie. Samedi 21 mai, des villages ont été ensevelis par une épaisse couche de cendres brûlantes (jusqu'à 700 °C) dans un rayon de 12 km autour du cratère. Sept personnes ont été tuées par ces nuées ardentes. Depuis jeudi, une nouvelle éruption est en cours. Le Sinabung s'est réveillé en 2010 après 400 ans de sommeil. 

© Gatha Ginting/AFP
© Albert Damanik/AFP

Le Mordor est de retour 

En Nouvelle-Zélande, le Mordor, présent dans « Le Seigneur des anneaux », est-il en train de se réveiller ? Ce volcan, qui apparaît dans plusieurs scènes du film, s'appelle en vrai mont Ruapehu (2 797 m). Depuis la mi-mai, il donne de sérieux signes d'activité. Le plus spectaculaire, c'est l'augmentation de la température du lac qui se trouve dans son cratère : elle était passée de 25 à 46 °C en moins d'un mois. Depuis quelques jours, l'activité semble retomber un peu. En 2012 déjà, le volcan avait donné des signes de réveil, mais s'était finalement rendormi. La dernière éruption remonte à neuf ans. 

© Pixabay

À Hawaï, une éruption de plus de 30 ans 

Le Kilauea (1 247 m) est en éruption quasi-permanente depuis... 1983. Autant dire que les habitants de l'île d'Hawaï ont appris à vivre avec ses sautes d'humeur. Elles ne sont en général pas bien dangereuses : les laves, très fluides, dégazent vite. Il n'y a donc pas de risque d'explosion ni de formation de nuées ardentes. Prudence cependant : en 2014, les coulées avaient eu la mauvaise idée d'atteindre un village, détruisant quelques maisons et un cimetière. Cette semaine, deux coulées se sont formées sur le même côté du volcan. Elles ne présentent pas de menaces dans l'immédiat, assurent les autorités. Pour le moment, cela ne ressemble pas au « big one », la grande éruption que tout le monde redoute. La dernière très forte éruption remonte à janvier 1960. Elle avait duré cinq semaines. Des fontaines de lave de près de 600 mètres s'étaient formées sur le volcan. Le Kilauea a craché tellement de matériaux que l'île a gagné 2 kilomètres carrés. 

© USGS/HVO
© USGS/HVO

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents