Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Arabie saoudite : attentat-suicide dans la ville sainte de Médine

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Juillet 2016, 06:34am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

 

Explosion en Arabie Saoudite, le 4 juillet.
Explosion en Arabie Saoudite, le 4 juillet. NOOR PUNASIYA / AP

Trois attentats-suicides ont frappé l’Arabie saoudite, lundi 4 juillet, à l’avant-dernier jour du ramadan et à l’approche de la fête de l’Aïd, qui marque la fin du mois de jeûne pour les musulmans. Ces attaques n’ont pas été revendiquées dans l’immédiat. Leur mode opératoire rappelle toutefois celui de l’organisation Etat islamique (EI).

En début de soirée, un kamikaze s’est fait exploser devant la mosquée du Prophète à Médine, l’un des lieux les plus sacrés de l’islam, situé dans la deuxième ville sainte pour les musulmans. La télévision Al-Arabiya a montré des images de flammes qui se dégageaient d’un parking réservé, selon elle, aux forces de sécurité.

Sur les vidéos, au moins un corps gisait à proximité de cette mosquée qui abrite le tombeau du prophète Mahomet. Quatre personnes chargées de la sécurité du lieu ont été tuées, et cinq blessées dans l’explosion, a annoncé le ministère de l’intérieur.

Quasi-simultanément dans l’est du royaume, un attentat-suicide a été perpétré près d’une mosquée chiite à Qatif. Des restes humains appartenant à trois personnes ont été découverts sur les lieux et une enquête est en cours, a précisé le porte-parole du ministère de l’intérieur.

 

Attaque devant le consulat américain

Ces attaques survenues en début de soirée ont été précédées d’une autre, commise dans la nuit de dimanche à lundi devant le consulat américain à Djedda, la deuxième ville du pays. L’assaillant a garé sa voiture devant un hôpital situé en face de la représentation diplomatique, vers 2 h 15, et a fait exploser sa bombe lorsque deux agents se sont approchés de lui, blessant légèrement ces derniers, a déclaré la télévision d’Etat en citant des sources proches des services de sécurité. Le général Mansour Al-Turki, porte-parole du ministère de l’intérieur, a déclaré que le kamikaze était « un résident étranger » âgé d’une trentaine d’années.

 

 

En décembre 2004, cinq islamistes armés avaient réussi à pénétrer à l’intérieur du consulat et tué quatre gardes saoudiens et cinq employés. Trois d’entre eux avaient été tués par la police, et deux autres arrêtés. L’attaque avait été attribuée au réseau djihadiste Al-Qaida. En mars 2015, l’ambassade des Etats-Unis à Riyad a été fermée pendant plusieurs jours, de même que les consulats à Djedda et à Dhahran, pour des motifs de sécurité alors non précisés.

L’EI « ennemi de l’islam »

Depuis la mi-2014, l’EI s’est attribué la responsabilité d’une série d’attaques meurtrières en Arabie saoudite, visant particulièrement la minorité chiite ou les forces de sécurité. Les autorités saoudiennes ont multiplié, ces derniers mois, les arrestations d’islamistes radicaux. Elles ont annoncé en 2015 le démantèlement d’un groupe lié à l’Etat islamique, avec l’interpellation de centaines de suspects.

L’organisation djihadiste a été proclamée « ennemie de l’islam » par le grand mufti Abdelaziz Al-Cheikh, la plus haute autorité religieuse sunnite du royaume. L’Arabie saoudite, poids lourd régional, fait partie de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, qui mène la guerre contre l’EI en Irak et en Syrie. Elle dirige en outre, depuis mars 2015, une coalition arabo-sunnite qui lutte au Yémen contre les rebelles chiites.

 

 
 


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ avec Reuters

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents