Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


En 5 ans , les Danois ont réduit le gaspillage alimentaire de 25%

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 15 Juillet 2016, 13:51pm

Catégories : #Partage

Les initiatives pour réduire le gaspillage alimentaire fleurissent à Copenhague et le gouvernement va les aider financièrement.


Positivr

Le Danemark multiplie les initiatives contre le gaspillage alimentaire. Résultat : les Danois ont réduit de 25 % les déchets alimentaires ces 5 dernières années. Pour 2016, le chiffre s’annonce encore meilleur. Explications.

Le gouvernement vient d’annoncer de nouvelles subventions (700 000 euros environ) : elles seront distribuées pour aider les projets qui s’attaquent au gaspillage dans la chaîne alimentaire.

Esben Lunde Larsen, ministre de l’Alimentation et de l’Environnement a déclaré :

« Chaque année, les consommateurs et la grande distribution gaspillent une quantité de nourriture qui pourrait remplir 9 730 chariots de supermarché. Et on ne compte pas les autres étapes de la chaîne alimentaire. C’est un problème économique et environnemental. »

La lutte contre le gaspillage est devenue un vrai business au Danemark. Voici quelques initiatives :

En février, le supermarché Wefood a ouvert ses portes à Copenhague. Il ne propose à la vente que des produits périmés. Nous en avons déjà parlé dans cet article : ce supermarché danois ne vend que des produits périmés ou abîmés. Pourtant… il fait un malheur ! Voici un reportage qui explique son concept :


Le premier supermarché de produits périmés du Danemark

Un autre magasin avec un nouveau concept va ouvrir cet été à Copenhague : LØS market (le site est en français). On y trouve des aliments 100 % bio, en vrac et sans emballage. Les clients pourront acheter exactement la quantité de produits dont ils ont besoin. Biocoop a déjà lancé ce concept en novembre dernier en France. Voici un reportage sur ce lancement :

Ouvert en 2013, Rub og Stub (tout sans exception) permet  de dîner au restaurant à un prix raisonnable. Les cuisiniers confectionnent leurs plats à partir d’invendus de l’industrie alimentaire. Des produits comme les carottes difformes ou les concombres trop petits sont la matière première du restaurant, aux côtés d’aliments qui n’ont pu être transportés ou placés dans les rayons des supermarchés, par manque de place par exemple. Voici un reportage (en anglais) sur ce lieu atypique :

Pour ceux qui préfèrent les dîners à emporter, l’application Too Good To Go Ud permet d’acheter les invendus de la journée auprès de restaurateurs, juste avant leur fermeture. Cette application a été lancée en France fin juin.

Sur le même principe, les commerçants et boutiques de vente à emporter partenaires de l’application Your Local proposent aux habitants de leurs quartiers des produits à prix réduits lorsque ces derniers approchent leur date de péremption.

Esben Lunde Larsen voudrait que d’autres initiatives s’attaquent non pas aux symptômes, mais aux racines du problème du gaspillage alimentaire. C’est la raison pour laquelle le gouvernement veut encourager de nouvelles idées et contribuer au leur financement.

Le Danemark est le premier de la classe en Europe. Mais la France, on l’a vu, n’est pas en reste. En espérant que ces initiatives naissantes, notamment avec Biocoop et l’application Too Good To Go, durent dans le temps.

Tree hugger

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents