Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


S.Hawking met en garde sur l’existence d’une éventuelle vie extra-terrestre supérieure

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 25 Septembre 2016, 13:13pm

Catégories : #UFO

Voyageons un instant dans l’espace infini avec Stephen Hawking. Produit par Ben Bowie, un documentaire fascinant aux allures d’odyssée intergalactique a vu jour sur la toile cette semaine. À bord d’un vaisseau spatial, le physicien émérite spécialiste de l’espace, nous invite à découvrir « ses cinq lieux favoris » au sein de notre galaxie. Revenant à la fois sur sa carrière et sur le cosmos, le film de 25 minutes nous alerte aussi sur une éventuelle vie extra-terrestre — dont Hawking est persuadé de l’existence.

Balade à travers le cosmos

N’avez-vous jamais rêvé de parcourir l’espace en compagnie d’un des plus grands génies de notre époque ? Avec « Stephen Hawking’s favorite places », votre vœu est réalisé, au moins virtuellement. Au cours de ce court-métrage de 25 minutes au graphisme léché, Stephen Hawking, harnaché à bord de son vaisseau spatial « SS Hawking », voyage à travers l’espace et entraîne le spectateur avec lui.

Ainsi, tout commence avec une virée aux confins du Big Bang, qui a passionné de nombreuses années et continue d’obséder le physicien et cosmologiste britannique. Ayant travaillé pendant des décennies sur la question, Hawking avait marqué les esprits une première fois à l’époque de son doctorat en démontrant le lien existant entre le Big Bang et la Théorie de la relativité d’Einstein. Et quoi de mieux, en effet, que de débuter une odyssée spatiale par l’origine des temps, et le phénomène au centre des travaux d’un des hommes les plus ingénieux des temps modernes ?

Vient ensuite la découverte de Gliese 832c, une exo-planète « super-Terre » à 16 années lumières de la nôtre. La ballade intergalactique se poursuit, passant par un trou noir gigantesque appelé Sagittarius A, qui se trouve au centre de la voie lactée. Hawking nous emmène ensuite sur sa planète favorite au sein de notre système solaire : Saturne, qui nous révèle la beauté de ses anneaux. Enfin, cette folle aventure spatiale se termine sur notre bonne vielle Terre, en la contrée de Santa Barbara, en Californie, où le vaisseau se pose enfin sur une de ces plages magnifiques dont seule la Planète Bleue semble avoir le secret.

stephen-hawkings-favorite-places

Et si on se promenait réellement, que trouverait-on ?

Passionné depuis longtemps par la question de la vie extra-terrestre, d’un point de vue très raisonné, Stephen Hawking affirme au long du film être de plus en plus persuadé de l’existence d’une vie intelligente outre-Terre. D’ailleurs, il serait bête de s’en étonner, lorsque l’on sait qu’en 2015 le physicien avait déjà apporté son soutien au programme « Breakthrough Listen », dont l’ambition est de capter des sons venus des différentes planètes présentes dans le premier million de systèmes solaires les plus proches du nôtre. Ce programme est à l’heure actuelle le plus ambitieux jamais lancé par la communauté scientifique pour tenter de trouver des signes de vie extra-terrestre et ainsi régler scientifiquement cette question.

Dans « Stephen Hawking’s favorite places », le cosmologiste revient d’ailleurs sur les attitudes qu’ils nous faudrait adopter si nous découvrions un jour que nous ne sommes pas les seuls dans l’Univers. Ainsi, il met en garde : « Avec l’âge, je suis plus convaincu que jamais que nous ne sommes pas seuls. Après une vie de recherches, je contribue aujourd’hui à une nouvelle initiative mondiale qui tente de connaître la vérité. The « Breakthrough Listen » va scanner le million d’étoiles les plus proches à la recherche de signes de vie, mais je connais déjà l’endroit idéal pour commencer à chercher. Un jour, nous pourrions très bien recevoir un signal provenant d’une planète comme Gliese 832c, mais il nous faudra alors réfléchir à si nous devrions vraiment répondre en retour. »

En effet, comme il le pointe, les extra-terrestres pourraient tout à fait être des êtres en avance sur nous de plusieurs millénaires, plus évolués, et détenir pour ainsi dire des « pouvoirs » infiniment plus grands que les nôtres. C’est pourquoi Stephen Hawking, s’il reste enthousiaste quant à l’éventualité d’une vie développée ailleurs, est aussi conscient des risques encourus par l’humanité dans sa recherche de l’Autre. Aussi rappelle-t-il que l’histoire a souvent donné raison à la cruauté lorsque différentes civilisations se sont rencontrées. Pour avoir des exemples, nul besoin de quitter la planète, la colonisation et le génocide des Indiens d’Amérique sont frappants de pertinence. Vigilance, donc.

Le film « Stephen Hawking’s favorite places », véritable réussite visuelle, informative et musicale, est disponible sur la plateforme CuriosityStream.

Sources : TheGuardian.com / CNet.com

Commenter cet article

antidesch 26/09/2016 14:13

Dans la mesure ou une multitude d'ovnis sont signalés depuis des siècles on se doute qu'ils ne viennent pas de chez nous donc en déduire qu'ils ont une intelligence supérieure à la notre est d'une logique basique, inutile d'aller demander son avis à une sommité scientifique pour enfoncer une porte ouverte.

Thierry 25/09/2016 20:26

Un ami Gallois , malheureusement décédé, m'as certifié, et je sais que je peux le croire, qu'il a du se rendre dans un hangar sur une base ou se trouvait un engin qui n'appartenait pas au matériel volant qu'il connaissait !

Thierry 25/09/2016 20:21

Pour un homme qui serait mort depuis 1985 ! il en fait beaucoup ...
http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/01/stephen-hawking-serait-mort-et-aurait.html

Nous sommes sociaux !

Articles récents