Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Défense : deux bombardiers russes interceptés et escortés au large de la Bretagne

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Octobre 2016, 06:09am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Les deux Tu160 Blackjack de l'armée russe ont été interceptés et escortés par les forces aériennes de permanence opérationnelle de la Norvège, du Royaume-Uni, de la France, puis de l'Espagne.Armée de l'air

Les deux Tu160 Blackjack de l'armée russe ont été interceptés et escortés par les forces aériennes de permanence opérationnelle de la Norvège, du Royaume-Uni, de la France, puis de l'Espagne.Armée de l'air

Les faits remontent au 22 septembre dernier. Deux chasseurs bombardiers russes, du type Tu160 Blackjack, ont été interceptés et escortés successivement par les forces aériennes norvégiennes, britanniques, françaises puis espagnoles, au large de leurs côtes, révèle l'Armée de l'air sur le site du Ministère de la Défense.

 

Les deux Tupolev ont d'abord été détectés par l'armée norvégienne, le 22 septembre à 9h13, avant d'être pris en chasse et surveillés par les différentes forces aériennes européennes. Après s'être éloignés du littoral norvégien, les deux Blackjack ont pris la direction du nord de l'Ecosse, où deux Typhoon britanniques ont pris le relais des F16 scandinaves. Les deux chasseurs russes ont contourné l'Irlande par l'ouest, avant de se diriger vers les côtes bretonnes, cette fois encadrés par des Rafale français.

Quatre Rafale mobilisés

Deux premiers Rafale de la permanence opérationnelle, partis de Tours à 13h57 précises, se sont chargés d'intercepter les deux avions à l'étoile rouge à une centaine de kilomètres du littoral breton. Dans son communiqué, l'Armée de l'air explique que deux autres Rafale, de la permanence opérationnelle de Mont-de-Marsan, ont eu ensuite pour mission d'escorter les Russes jusqu'au large de l'Espagne, où deux F-18 espagnols ont pris le relais.

 

«Ces interceptions et escortes ont été menées en étroite collaboration entre les deux centres d’opération de l’OTAN du nord et du sud et le centre national des opérations aériennes (CNOA) de Lyon-Mont Verdun», conclut le Ministère de la Défense.

 

Ces provocations russes ne sont pas inédites. Le 17 février, deux Tu160 russes étaient déjà interceptés par les chasseurs français au-dessus de la Manche, après avoir suivi le même itinéraire que ceux d'il y a douze jours. Le 22 septembre, en plus des deux bombardiers escortés par les forces aériennes européennes, l'Islande protestait également contre l'attitude de trois Blackjack russes, qui volaient environ 2 000m en-dessous d'un avion de ligne islandais parti de Reykjavik en direction de Stockholm. 

  leparisien.fr

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents