Plus de 225 000 personnes ont contracté la gastro-entérite entre le 10 et le 16 octobre dernier. Un chiffre anormalement élevé pour cette période de l'année.

Prenez garde, elle est de retour... L'épidémie de gastro-entérite a touché plus de 225 000 Français la semaine du 10 au 16 octobre, selon les données de l'Institut de Recherche pour la valorisation des données de Santé (Irsan). Soit une hausse de 15,74% par rapport à la semaine précédente.

"Nous sommes face à une forme d'épidémie qui arrive avec près de 3 mois d'avance sur la période habituelle dont le pic se situe généralement en janvier, indique L'Irsan sur son site. Cette incidence de gastro-entérites est anormalement élevée pour cette période de l'année."

L'île-de-France très touchée

L'île-de-France est la région la plus touchée avec 467 cas recensés pour 100 000 habitants. Suivent le Grand-Est (424), la région Paca (359) et l'Auvergne-Rhône-Alpes. Les régions les plus épargnées sont les Haut-de-France (289) et la Bretagne (196).

La gastro-entérite est une inflammation intestinale très contagieuse, qui touche surtout les muqueuses présentes dans l'estomac et l'intestin. Il n'existe pas de traitement pour la soigner et il est surtout conseillé d'éviter la déshydratation et de calmer les douleurs abdominales.