Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un boîtier électronique pour sauver des veaux dans les Pyrénées-Orientales

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 25 Octobre 2016, 06:37am

Catégories : #Partage

Le capteur de vêlage, recouvert de bande adhésive noire,  est situé sur la queue de la vache.
Le capteur de vêlage, recouvert de bande adhésive noire, est situé sur la queue de la vache. © Radio France - Marion Paquet

C'est une innovation qui pourrait changer la vie des éleveurs. Sébastien Barboteu éleveur à Maureillas-las-Illas (Pyrénées-Orientales) vient de s'équiper de capteurs de vêlages : un simple boîtier attaché à la queue des bêtes qui l'alerte de la naissance des veaux directement sur son téléphone.

Depuis une quinzaine de jours, Sébastien Barboteu, éleveur à Maureillas-las-Illas, peut dormir sur ses deux oreilles. Il n'a plus besoin de se réveiller trois fois par nuit pour guetter la naissance des veaux depuis qu'il s'est équipé de "capteurs de vêlages", une aide technologique fabriquée depuis plusieurs années et commercialisé par la Coopelso, une coopérative d'élevage et d'insémination du Tarn.

Une alerte téléphonique lorsque la vache met bas

Le système est simple. Un boîtier, "comme une manette de wii", décrit l'éleveur, est attaché à la queue de la vache qui attend un veau.

"Ce boîtier analyse les mouvements, les mouvements latéraux, verticaux, les contractions, ainsi que tous les mouvements de la vache, lever, coucher, qui signalent une mise bas. Et lorsqu'une vache met bas, ça m'est retransmis sur le mobile ou sur le fixe." - Sébastien Barboteu, éleveur

"Ça me change la vie dans le sens où quand une vache se prépare à mettre bas, on se lève trois, voire quatre fois par nuit, parfois pendant quelques jours pour rien, explique-t-il. Et le seul jour où vous allez oublier de vous lever une fois parce que vous êtes fatigué, le vêlage peut mal se passer et ça vous ampute directement le revenu."

Le capteur s'attache avec une bande adhésive, sur la queue de la vache. - Radio France
Le capteur s'attache avec une bande adhésive, sur la queue de la vache. © Radio France - Marion Paquet

C'est une de ces mauvaises expériences qui a convaincu Sébastien Barboteu d'opter pour ce système. Une de ses vaches, de race limousine a donné naissance à une femelle, née dans sa poche amniotique et qui est morte étouffée.

"Ça fait très mal", se souvient encore l'éleveur qui, avec ce système, espère ne plus passer à côté d'un vêlage compliqué.

Désormais, il sait, que lorsque le téléphone sonne, il a environ une demi-heure avant que le veau naisse. Un système qui coûte un peu plus de 1.200 euros pour surveiller une vache.

 

 Marion Paquet, France Bleu Roussillon

Commenter cet article

Collectif REC 25/10/2016 22:25

Ils avaient pas essayé de faire de même avec les bracelets électronique ta mère, mais combien se sont égarés...

Nous sommes sociaux !

Articles récents