Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un cerveau fossilisé de dinosaure, vieux de 133 millions d'années, identifié au Royaume-Uni

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Octobre 2016, 18:35pm

Catégories : #Partage

Dans un caillou trouvé sur une plage en 2004, des chercheurs ont identifié un morceau de tissu cérébral datant du crétacé.

© Fournis par Francetv info

Le modeste caillou était un morceau de cerveau de dinosaure. Des chercheurs britanniques et australiens ont identifié le premier morceau connu de tissu cérébral fossilisé, découvert sur une plage du Sussex (Royaume-Uni), en 2004, selon une publication de la Société géologique de Londres(en anglais), datée du 27 octobre 2016.

"Les chances de préserver du tissu cérébral sont infimes, c'est pourquoi cette découverte est stupéfiante", explique Alex Liu, du département des sciences de la terre à l'université de Cambridge. L'équipe de chercheurs, menée par David Norman, estime que si ce morceau de tissu cérébral a été si bien préservé, c'est parce qu'il a "mariné" dans une eau très acide et pauvre en oxygène, comme un marécage, juste après la mort du dinosaure. Le cerveau fossilisé, qui mesure une dizaine de centimètres de long sur 5 cm de large, appartient "très probablement" à une espèce proche de l'iguanodon, un grand herbivore qui a vécu pendent le crétacé, il y a 133 millions d'années.

 

Et si les dinosaures avaient de gros cerveaux ?

 

Cette trouvaille soulève des questions sur une idée jusqu'à présent bien ancrée dans la tête des chercheurs : les dinosaures seraient des animaux au tout petit cerveau. Chez les reptiles, en effet, le cerveau a souvent une forme de saucisse, entourée d'une zone très dense en vaisseaux sanguins et sinus. Le cerveau n'occupe donc que la moitié de la cavité crânienne, environ. Mais le tissu cérébral de dinosaure découvert dans le Sussex semble "avoir été pressé contre le crâne", indiquant la possibilité que certains dinosaures avaient de plus gros cerveaux.

L'équipe de David Norman se refuse toutefois à tirer des conclusions définitives concernant l'intelligence et la taille des cerveaux des dinosaures. "Comme nous ne pouvons pas voir les lobes du cerveau lui-même, nous ne pouvons pas dire avec certitude quelle taille le cerveau de ce dinosaure mesurait", explique David Norman. "Bien sûr, il est tout à fait possible que les dinosaures aient eu des cerveaux plus gros que ce que nous pensions, mais nous ne pouvons pas le dire avec cet unique fossile".

Franceinfo

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents