Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un nouvel outil sensoriel pour l'industrie alimentaire

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Octobre 2016, 14:54pm

Catégories : #Sciences

Des chercheurs européens ont mis au point un nouveau système de suivi en temps réel de la transformation des aliments industriels, une innovation qui pourrait présenter un réel potentiel commercial.
 


Illustration: projet MUSE-TECH

Le projet MUSE-TECH, financé par l'UE, a développé un nouveau système innovant pour contrôler en temps réel la transformation industrielle des aliments, en intégrant trois capteurs différents dans un outil facile à utiliser. Les résultats positifs des tests laissent penser que ce dispositif pourrait aider les fabricants d'aliments à améliorer l'efficacité de la transformation et à garantir des niveaux élevés de sécurité.

D'une durée de trois ans, le projet a débuté en octobre 2013. Son objectif était de trouver des moyens d'aider l'industrie alimentaire à sortir des stratégies conventionnelles decontrôle des processus (dans lesquelles la nourriture n'est testée qu'à la fin du processus et où la non-conformité de lots et les retouches sont fréquents), pour passer à un contrôle plus prédictif des processus. De cette manière, on peut vérifier en temps réel les matières premières en cours de traitement, et traiter toutes les variations de composition ou les problèmes rencontrés au cours de la fabrication. 

L'équipe du projet a déterminé qu'un moyen efficace d'effectuer des contrôles en cours de traitement consistait à intégrer trois nouveaux capteurs dans un dispositif multi-capteur (MSD). Basé sur une architecture souple de plug-in, ce dispositif accepte des entrées supplémentaires provenant d'autres capteurs déjà installés sur les chaînes de fabrication.

Ces dispositifs multi-capteurs ont été construits et testés dans une usine pilote et au niveau industriel dans trois études de cas: la production de pain, les frites et la production de bière. La première technologie, appelée DTS (pour Distributed Temperature Sensing: capteurs detempérature distribués), s'est avérée efficace dans les trois études de cas, en permettant un suivi précis de profils complexes de température dans des environnements difficiles comme lors de la fermentation de la pâte. 

Le second capteur, doté de la technologie QIVN (Quasi Imaging Visible-Near Infrared), a pu recueillir simultanément des données à différents points du processus. Enfin, un capteur de spectroscopie photo-acoustique (PAS) a montré sa capacité à surveiller simultanément le CO2, l'éthanol et l'humidité pendant la cuisson. 

Les données brutes recueillies par le dispositif multi-capteur ont ensuite été traitées en temps réel à l'aide de nouveaux outils statistiques, et mises à la disposition des utilisateurs finaux via une interface simple à utiliser. L'équipe du projet a recherché des systèmes et des logiciels de communication appropriés, puis les a ensuite mis en œuvre pour soutenir l'intégration du dispositif.

L'équipe du projet MUSE-TECH, qui vient juste de s'achever, est convaincue que cet outil contribuera à la demande croissante des entreprises, des décideurs politiques et des consommateurs qui exigent une plus grande transparence dans la chaîne mondiale d'approvisionnement alimentaire. Les consommateurs veulent savoir d'où vient leur nourriture et comment elle a été traitée. En ce qui concerne les fabricants de produits alimentaires, un problème survenant dans cette chaîne, comme un lot d'ingrédients de mauvaise qualité ou une contamination par des composés non autorisés, peut entraîner l'arrêt de la production et des pertes importantes, à moins qu'il ne soit traité efficacement etcomplètement. 

Le succès du projet fait également ressortir le potentiel du marché alimentaire pour les développeurs de technologies sensorielles. Les fabricants d'équipements de transformation des aliments ont, quant à eux, l'opportunité de concevoir et commercialiser des équipements innovants intégrant des dispositifs multi-capteurs pour surveiller et contrôler des processus alimentaires spécifiques. 

De plus amples recherches et développements sont maintenant nécessaires pour mettre aupoint un dispositif multi-capteur commercialement viable. Des efforts particuliers doivent être consacrés à la conception de sondes robustes et efficaces pour surveiller la pâte pendant le mélange, ainsi qu'à l'amélioration du capteur PAS pour la friture et la production de bière. 

Pour plus d'informations voir: projet MUSE-TECH

Source: CORDIS-EUROPA

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents