Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Cancer : Une pandémie apocalyptique si rien n’est fait

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 4 Novembre 2016, 15:43pm

Catégories : #Santé

Le Congrès mondial contre le cancer s'est tenu du 31 octobre au 3 novembre à Paris. Christophe Leroux, porte-parole de la Ligue contre le cancer, dresse le bilan.

Un chirurgien à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon procède au retrait d'une tumeur sur la prostate.© Copyright 2016, L'Obs Un chirurgien à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon procède au retraitd'une tumeur sur la prostate.

Le Congrès mondial contre le cancer s'est tenu pendant trois jours à Paris. Christophe Leroux, porte-parole de la Ligue contre le cancer analyse les avancées françaises dans la lutte contre la maladie. Interview.

Quel bilan tirer du Congrès mondial contre le cancer qui s’est tenu ces derniers jours à Paris ?

- Si rien ne change, nous nous dirigeons vers une pandémie apocalyptique à l’échelle planétaire. Mais la bonne nouvelle, c’est que nous sommes à un tournant, à la veille d’une révolution. Nous disposons de plusieurs leviers pour inverser la courbe de mortalité de cette maladie et faire largement baisser son incidence. Il existe désormais des thérapies innovantes ultra-performantes contre différents types de tumeurs, y compris contre celles réputées inguérissables, comme celle du pancréas. L’immunothérapie constitue ainsi une immense avancée. Quant aux "vieilles" chimiothérapies, on sait désormais mieux les associer entre elles. En prime, les traitements pour réduire les effets secondaires sont plus efficaces.

Le problème est que les tarifs des médicaments innovants sont fixés de manière très opaque. Et certains labos n’hésitent pas à associer d’anciennes molécules entre elles. Ils vendent ensuite ces cocktails très chers, en les présentant comme de nouveaux traitements. Faire baisser les prix est donc devenu un enjeu politique. François Hollande s’est emparé de cette question, tout comme Barack Obama et les deux candidats à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump et Hillary Clinton, qui, pour une fois, sont d’accord sur un sujet. La réaction de la société civile a également été très forte. Notre pétition sur les prix des médicaments a récolté près de 70.000 signatures.

De quelles autres armes dispose-t-on ?

- Nous connaissons les principaux facteurs de risque du cancer. Il faut donc poursuivre les efforts pour lutter contre le tabac, cette arme de destruction massive qui tue une personne sur deux, l’obésité, la malbouffe, l’excès d’alcool… et préserver les pays émergents qui n’ont pas encore adopté nos mauvaises habitudes. Enfin, le cancer est facile à éradiquer s’il est pris à temps. La prévention joue un rôle très important. Elle passe par le dépistage, notamment au niveau du sein et de la prostate, par la vaccination contre le cancer du col de l’utérus…

Certes, mais le dépistage organisé du cancer du sein, accusé de causer de nombreux surdiagnotics, est très critiqué, tout comme la vaccination contre le col de l’utérus

- Ce sont des critiques de riches, faciles à lancer lorsqu’on vit dans un pays comme la France où près de 60% des femmes participent au dépistage du cancer du sein. Un cancer du sein pris à temps, c’est la garantie que les dégâts seront limités. Quant au vaccin contre le papillomavirus responsable du cancer du col de l’utérus, il est remis en cause comme moyen de prévention dans des pays où le frottis de dépistage est généralisé. Mais pensez aux pays africains où le dépistage est rarissime… De toute manière, le vaccin est utile partout, car même en France, des catégories de la population échappent encore au dépistage, dans les zones rurales et dans les quartiers populaires notamment.

Tout le monde peut constater dans son entourage une explosion du nombre de malades, notamment parmi les femmes. Comment  expliquez-vous ce phénomène ? 

- Par le vieillissement de la population, la consommation du tabac et de l’alcool, un meilleur dépistage, mais pas que. Pour tout cancer, quelle que soit sa localisation, il y a une part d’inconnu. On ne comprend toujours pas pourquoi certains échappent à cette maladie et d’autres non. La génétique n’est qu’une partie de l’explication. Par exemple, on ne sait pas pourquoi le cancer des testicules, qui jusque-là ne touchait que de très jeunes hommes, frappe maintenant jusqu’à 35 ans. Cette zone grise, très préoccupante, mobilise les équipes et doit être explorée de manière scientifique.

Quel rôle joue l’environnement dans cette "zone grise" ?

- Le cancer est une maladie multi-factorielle, l’environnement a donc très certainement un impact. On s’est ainsi aperçu que les acides gras trans contenus dans les gâteaux industriels favorisaient les cancers du sein.

La France est-elle bien placée en matière de lutte contre le cancer ?

- Elle se situe dans le top 3 des pays en pointe, juste derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Aujourd’hui, le taux de guérison est de 60%. Dans cinq ans, si l’on active tous les leviers dont nous disposons, nous pourrons gagner dix points !  Les plans cancer de Chirac, Sarkozy et Hollande ont par ailleurs changé l’image sociale du cancer. Le malade est désormais bien moins stigmatisé.

Propos recueillis par Bérénice Rocfort-Giovanni

Commenter cet article

gerard 05/11/2016 09:13

lisez les 3 bouquins "savants maudits et chercheurs exclus" vous y verrez que des genies ont trouvé les armes absolues pour eliminer le cancer et que ceux ci ont ete mis au placard ou pire eliminés par les criminels d'etat ,des labos-pharma ou toubibs et le mal continu grace a eux: ca veut dire que ca rapporte beaucoup

Collectif REC 04/11/2016 18:38

ALERTE :
Aidez moi à faire voter toutes les lois par nos mairies !
Donnez vous le pouvoir de décider pour l'avenir de vos enfants et de l'humanité.
Nous ne pouvons plus continuer à nous laisser manipuler par une poignée de ripoux qui se font élire non pas pour diriger la France, mais leurs finances personnelles !
Réagissez vite afin que 2017 soit réellement le fruit d'un changement profond de notre mode de gouvernance et non pas un simple remplacement de guignols...
Nous disposons de près de 40 000 maires de France.
Ils ont tous un adjoint qui peut se charger de sonder l'opinion public.
Votes par internet avec sa carte vitale ou votes sur place en mairie.
Dépouillement par des associations de bénévoles, regroupement des votes sur le plan national puis mise en application.
Faites le calcul, de nos jours, les textes de lois sont votés en catimini souvent tard la nuit lorsqu'il n'y a qu'une poignée de députés alors qu'il pourrait s'agir d'un vote fait par 30 à 40 000 mairies de France !
Vous ne trouvez pas que cela serait beaucoup plus représentatif ?
Notre pays est actuellement sous tutelle de quelques hommes et femmes à la botte du gouvernement, pire encore à celle des lobbys notamment à l'U.E.
Des lois qui vont souvent à l'encontre de l'avis général du peuple à qui l'on fourni des propos mensongés quitte à utiliser le fameux 49-3 comme mesure de dictature qui clos les débats !
Sans vous, rien ne changera car ce ne sont pas ceux qui tirent les ficelles qui souhaitent perdre tous leurs acquis...
Oui, nous devons dissoudre le sénat, mais aussi l'assemblée nationale et rendre les débats plus humains, plus régionaux.
Un président de la république payé au Smic sans aucun pouvoir et uniquement pour porter la bonne parole et la paix, celle que le peuple français a le droit de demander !
De quoi avez vous peur, diriger un pays uniquement par les votes de sa population, c'est la seule solution pour stopper cette course aux pouvoirs et à l'argent.
Créons une chaîne TV qui diffusera des débats nationaux, régionaux, avec des intervenants qui savent ce que travailler veut dire. Des savants, des experts en tous genres, des économistes, des professeurs d'université, mais aussi des associations qui se battent au quotidien pour défendre nos droits, ceux des animaux ou de l'environnement !
Et ensuite, votons.
Rayons de notre vocabulaire les mots : politique, politiciens, sénateurs, députes.
Parlons vrais, parlons entre nous au quotidien et trouvons ensembles les solutions pour lesquelles ces gouvernements qui se succèdent ne souhaitent pas voire aboutir !
Sortons de ce règne de la dictature, de cette fausse aristocratie que nous avions bien cru éradiquer en 1789.
La zizanie savamment orchestré, des élus cumulards bien trop souvent corrompus.
Nous payons des milliers de personnes à ne rien faire au plus haut sommet de l'État,
et les économie de budget seront à la hauteur de nos futures écoles et hôpitaux.
Ce n'est pas une utopie que de penser que l'avenir nous appartient et non pas seulement à une poignée d'oligarques qui mettent toute la planète en dangers donc celles des générations futures.
Des vidéos le prouvent, certains membres du gouvernement ont avoué qu'ils n'avaient rien à faire de leurs journées... Ils ne servent donc à rien.
La justice, un autre domaine où chacun sait que la magistrature, soit disant par manque de places en prisons, relâche les délinquants qui toujours de + en + violent, jouent au chat et allah souris avec la police.
Oui, le vrai changement ne consiste pas à changer de politicien comme l'on changerait de couches culottes sinon nous serons toujours dans la merde !
Le vrai changement, c'est de donner un droit de vote unique, à tous les maires de France.
Vous allez me dire qu'eux aussi ils peuvent être corrompus.
Mais pourquoi ne pas les élire tous les ans, en fonction de l'écoute qu'ils auront eu envers leurs concitoyens ?
Et même s'il devait en rester quelques uns, nous finirions par les trouver car avec 40 000 votes, le paysage français pourrait bien redevenir à notre image et non pas celle toute dorée que l'on souhaite nous imposer !
Alors c'est vrai, pour en arriver là, cela paraît très simple mais il serait trop long de l'exprimer comme je le fait dans mon livre « têtes à Flaques » 650 pages d'informations et de remises en causes cruciales.
Aucun politiciens ne vous proposer ce type de gouvernance car ils veulent tous le pouvoir.
En 2017, je pourrais être le premier président payé au Smic qui mettrait en place cette direction nationale géré par nos mairies.
La difficulté c'est d'obtenir les 500 signatures puis de faire passer le message qui ne sera pas médiatiser tant les futurs ripoux ont le pouvoir de tout verrouiller.
C'est donc à vous citoyens français que je demande de faire circuler en masse ce message.
Tout se trame dans notre dos, lobbys, politiciens complices d'un génocide, celui de notre planète ! Un seul moyen, changer ce modèle républicain.
Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";
Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.
En ligne sur :
http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php?action=clic&id=96895
Ou tapez le titre dans la recherche.
(Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)
Et 365 jours / an : http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr
Et pour 2017 : https://www.facebook.com/Pr%C3%A9sidentielles-2017-Collec…/…

Nous sommes sociaux !

Articles récents