Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des images aériennes dévoilent une tribu d’Amazonie qui n'a jamais été en contact avec la civilisation

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 20 Novembre 2016, 19:03pm

Catégories : #Mythologies - Civilisations anciennes

Des images aériennes dévoilent une tribu d’Amazonie qui n'a jamais été en contact avec la civilisation

Sur des images capturées depuis un avion, on peut voir le village d’une tribu amazonienne isolée vivant sur le territoire du peuple indigène des Yanomami, dans les forêts du Brésil.

Une série d’incroyables clichés aériens a récemment dévoilé l’existence d’une tribu isolée d’Amazonie comptant une centaine de personnes. A travers les images capturées dans les forêts du nord du Brésil, non loin de la frontière vénézuélienne, il est possible de voir le campement circulaire de cette communauté.

Selon les anthropologues, le village se situe sur le territoire du peuple indigène des Yanomami. La population qui évolue du coté brésilien de la frontière est actuellement estimée à 22.000 Amérindiens. Ceux-ci se divisent en plusieurs sous-groupes dont au moins trois d'entre eux n’a jamais eu de contact avec le monde extérieur, d'après l'ONG Survival International.

Un peuple vulnérable

Les Yanomami sont extrêmement vulnérables aussi bien à la violence qu’aux épidémies. Le seul moyen de les préserver est de minimiser au maximum les contacts avec l’extérieur. Malheureusement, si la politique nationale va dans ce sens, il reste très difficile de contrôler les activités illégales des chercheurs d’or qui pullulent dans la région depuis de nombreuses décennies.

Dans le passé, ces orpailleurs ont été tenus responsables du massacre de plusieurs villages de Yanomami. Aujourd’hui, ces cas de violence sont bien plus rares mais leur influence n’en reste pas moins néfastes. Les mineurs ont en effet apporté avec eux des maladies comme le paludisme et pollué les sources d’eau avec du mercure. Leur présence est le fruit de graves crises sanitaires qui pourraient un jour mener à la disparition totale du peuple indigène. Pour Davi Kopenawa, chef chaman Yanomami et écologiste humaniste, "les lieux où vivent les tribus isolées mais aussi les poissons, la faune et les plantes ont besoin d’être protégés".

Des terres à protéger

"Le monde entier doit savoir qu'ils sont là dans leur forêt et les autorités doivent respecter leur droit de vivre là-bas", a-t-il déclaré. Quant aux chercheurs d’or, il les compare à des "termites" : "ils continuent de revenir et ne nous laissent jamais en paix". Des agents du gouvernement brésilien ont été chargés de protéger le territoire yanomami mais ils sont actuellement confrontés à de fortes pressions budgétaires. Sans un soutien continu, l'équipe en charge de la conservation de la région est incapable de mener à bien sa mission.

"Ces images extraordinaires sont une preuve supplémentaire de l'existence d'autres tribus isolées", a commenté Stephen Corry, directeur de l'ONG Survival. "Ce ne sont pas des sauvages mais des sociétés complexes et contemporaines dont les droits doivent être respectés [...] Toute tribu isolée s'expose à la catastrophe si son territoire n'est pas protégé. Nous faisons tout notre possible pour sécuriser leurs terres et leur donner la chance de déterminer leur propre futur", a-t-il conclu.   

Publié par Emmanuel Perrin, le 18 novembre 2016
Copyright © Gentside Découverte

 

Commenter cet article

Alicenature 21/11/2016 09:39

Je prie pour qu'on les laisse en paix, qu'on ne débarque pas chez eux avec nos vices, notre médecine et alimentation délétères.

Nous sommes sociaux !

Articles récents