Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Turquie bloque la libération de Raqqa, la capitale de Daech

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Novembre 2016, 10:40am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

La Turquie bloque la libération de Raqqa, la capitale de Daech

Après avoir lancé la conquête de Mossoul en Irak, la coalition internationale engage l'opération de libération de Raqqa en Syrie, la capitale de Daech. En première ligne, les troupes kurdes regroupées au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS). Khaled Issa, le représentant en France du Rojava, le Kurdistan syrien, livre les détails de cette offensive à huis clos.  

FRANCE-IRAQ-SYRIA-TURKEY-CONFLICTS ©  ERIC FEFERBERG / AFP

Khaled Issa. © ERIC FEFERBERG / AFP

 

Le Point.fr : Comment l'offensive vers Raqqa se déroule-t-elle ?

Khaled Issa : Les Turcs font tout pour bloquer l'opération de libération de Raqqa. Nous sommes actuellement à 30 kilomètres de la ville, mais notre progression est ralentie par leurs bombardements qui nous empêchent de couper les lignes de ravitaillement de Daech. La ville d'Al-Bab est la dernière ville stratégique qui mène à Raqqa et que nous tentons de conquérir. Nos forces la prennent en tenaille, mais les Turcs y mènent aussi une offensive et veulent la récupérer pour compliquer notre avancée. Du coup, ils pilonnent nos positions aux alentours. Ils n'osent pas encore le faire là où stationnent les conseillers militaires français et américains.

Que cherche à obtenir le président turc Recep Tayyip Erdogan ? 

Erdogan panique à l'idée que la capitale de Daech tombe sans qu'il ait son mot à dire. N'oubliez pas que, depuis le début du conflit, il utilise ces terroristes comme un moyen de chantage vis-à-vis de l'Europe. Il veut pouvoir les contrôler et leur assurer une base arrière. Et si Bruxelles ne lui donne pas satisfaction ou ne lui verse pas les 6 milliards d'euros d'aides promises, il les lâchera dans la nature. Il existe une vraie complaisance d'Ankara à l'égard de ces extrémistes. Il y a trois jours, les Turcs ont repris neuf villages à Daech sans combattre. Ce n'est pas un hasard.

Quel rôle les Russes jouent-ils ?

Il y a désormais un pacte entre la Turquie, la Russie et Bachar el-Assad. Erdogan leur a dit : « Je retire mes mercenaires d'Alep et je vous laisse la ville. En échange, vous me laissez les mains libres dans le nord de la Syrie. » Le chef des renseignements turc vient de passer cinq jours à Damas.

Qu'attendez-vous du nouveau président américain ?

En envoyant son armée en Syrie, la Turquie a placé les États-Unis devant le fait accompli. Nous attendons de voir comment réagira Donald Trump, mais on compte sur ses services de renseignements pour lui faire un état des lieux objectif. Il est temps que la communauté internationale prenne conscience du danger que représente la Turquie pour la stabilité de l'Europe et la paix mondiale. Le discours d'Erdogan est de dire : « Je fais partie de l'Otan, donc je fais ce que je veux ! » Ça ne peut plus durer.

| Le Point.fr

Commenter cet article

bande d'illuminer 20/11/2016 01:03

Marc nexon ont sais que vous et le journal avec vous travailler font partie des franc macon et ou illuminer il est donc normal pour vous d'ecrire un article comme ça sur la turquie , j'ai plus le temps d'expliquer aux gens se vous et vos semblable essaye de faire mais la verite s'ecrit et se voit chaque jour est l'enfer approche a grand pat,

Nous sommes sociaux !

Articles récents